Le séminaire Vinosphère, organisé fin février par le Bureau Interprofessionnel du Vin de Bourgogne (BIVB) à Beaune, a fait l’apologie des vins, sinon bios, au moins produits dans le respect de l’environnement. Un bon signe pour les marchés qui accueilleront dans quelques années la génération Z, celle des moins de 20 ans.



La narration d’une dégustation à l’aveugle par Yann Raineau, de l'Université de Bordeaux, au séminaire annuel Vinosphère qui a réuni le 18 février à Beaune, les professionnels du vin à l’initiative du Bureau Interprofessionnel du Vin de Bourgogne (BIVB) sur la......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "7 plus 9" ?