Jessica Vavasseur, co-fondatrice de Destination Evasion. Crédit photo : ADP (Arnaud Dauphin Photographe – C. Fouquin)
Jessica Vavasseur, co-fondatrice de Destination Evasion. Crédit photo : ADP (Arnaud Dauphin Photographe – C. Fouquin)

AVIS D’EXPERT(E). Jessica Vavasseur a fondé l’agence Destination Evasion avec Sylvain Camos, patron de la société d’événementiel EMA.

Elle nous explique, à l’attention des entreprises, l’évolution du marché de l’incentive, cet ensemble de techniques destinées à motiver et stimuler ses collaborateurs dans un cadre extra-professionnel.

A l’ostentatoire et aux voyages au long cours des années 80, la jeune femme privilégie les destinations de proximité où l’on (re)découvre des régions françaises.

Et tout spécialement celles du quart Nord-Est : Alsace, Bourgogne et Franche-Comté. Explications.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Qui êtes-vous Jessica Vavasseur ?

Quelqu’un pour qui les études n’étaient pas la tasse de thé. Aussi, après avoir obtenu un BTS force de vente par alternance, j’ai tout de suite voulu travailler. Comme j’aime passionnément les voyages, je suis partie un an au Canada où j’ai géré un bar à jus de fruits à Montréal.

A mon retour, la société dijonnaise EMA de Sylvain Camos, m’a offert un CDD puis, une embauche définitive qui a duré quatre ans dans le département séminaires et tourisme d’affaires. Comme, je voulais voler de mes propres ailes, nous avons eu l’idée de monter ensemble Destination Evasion, où je suis majoritaire, et qui est maintenant référencée et immatriculée comme agence de voyages.

Une agence de voyages classique ?

Non, pas vraiment, puisque qu’en matière de réceptif - organisation et accueil des séjours sur place - nous ciblons le haut de gamme, voire le très haut de gamme, avec des prestations d’exception. Et en ce qui concerne le tourisme d’affaires ou « mice», pour « meetings, incentives, conferences, and exhibitions », nous jouons la proximité avec la découverte de régions comme le Morvan en Bourgogne, le Haut-Jura ou encore le Sundgau en Alsace, et de leurs atouts : oenologie, écologie-solidaire, gastronomie...

Découverte de Meursault (Côte-d'Or).
Découverte de Meursault (Côte-d'Or).

Vous ne proposez donc pas d’offres à l’autre bout du monde ?

Il faut comprendre que l’incentive a changé de nature. Dans les années 80, les entreprises voulaient afficher leur réussite et n’hésitaient à consacrer de gros budgets dans ce type de prestations. Elles emmenaient leur personnel faire un trekking en Amérique du Sud, un séminaire de vente dans un Club Med, du quad ou du buggy au Sénégal.

Avec les crises à répétition depuis 2008-2009, le marché sur ce segment s’est réduit à peau de chagrin. En outre, le bling-bling et l’ostentatoire ne sont plus vraiment dans l’air du temps. Les chefs d’entreprise privilégient dorénavant des offres plus authentiques, connotées environnement, écologie, plaisirs ludiques, rencontres avec des associations locales, animations participatives, comme une chasse au trésor en ville à pied ou en segway.

Au-delà du cadre d’accueil qu’elles sont les ingrédients pour réussir une opération d’incentive ?

Tout notre savoir-faire consiste à fédérer les participants, à faire émerger un esprit d’équipe animé des mêmes valeurs, que le comptable de l’entreprise voit le chef d’atelier différemment et, réciproquement. Cela passe par un programme qui épouse la culture de l’entreprise, réponde à l’attente du dirigeant sur tel ou tel point. A titre d’exemple, nous déconseillons pendant les moments de travail le powerpoint pour suggérer un travail de groupe au profit d’une pièce de théâtre animée par des comédiens professionnels, par exemple.

Balade en segway dans les vignes.
Balade en segway dans les vignes.

Combien coûte une prestation d’incentive chez Destination Evasion ?

Sur deux jours et une nuit, il faut compter un minimum de 350 à 400 € par personne. Autrement, il n’y a pas de limite car, vous savez, on peut aussi louer le Clos de Vougeot !

Quels sont vos objectifs de chiffres d’affaires ?

250 000 € à terme.

Crédit photos : Destination Evasion et ADP (Arnaud Dauphin Photographe - C. Fouquin).

Commentez !

Combien font "2 plus 2" ?