INNOVATION/GRAND EST. L’intelligence artificielle pour prévoir les inondations, mesurer la pollution, pratiquer une agriculture raisonnée… C’est le pari de la société d’ingénierie Alcom Technologies, dans l’Aube. Roi Connexion à Colmar, qui a fusionné début 2019 avec Archi Material, remplace les classeurs techniques des fabricants de matériaux par des puces RFID, une technologie que la PME applique aussi au marché de l’art.

L’intelligence artificielle (IA) pour prévoir les inondations, mesurer l’impact des équipements de pollution sur l’environnement, aider les agriculteurs à pratiquer une agriculture raisonnée ? C’est le pari de la société d’ingénierie Alcom Technologies, née en 2017 à Barberez-Saint-Sulpice près de Troyes (Aube). Son savoir-faire  découle du retour des clients d’une société soeur, Alcom Scrolling, également dans la banlieue de Troyes, qui fabrique des systèmes de motorisation pour les panneaux déroulants publicitaires et d’affichage urbain, exploitables en télégestion. Ceux-ci étant soumis à de fortes contraintes météorologiques (une température pourtant atteindre 110 degrés à l’intérieur des caissons) qui peuvent provoquer des pannes, Fabrice Gautier et son équipe ont eu l’idée d’utiliser l’intelligence artificielle pour les éviter.
La technologie développée est l’AL-IAC, l’Intelligence Artificielle à base de Réseaux de Neurones Convolutifs, une technologie « hyper légère et rapide », soutient Fabrice Gautier, formé au Massachusetts Institute of Technology, une référence dans l’intelligence artificielle. « Nous sommes partis de la technologie existante et nous l’avons adaptée pour réduire la durée de calcul et faire une analyse des données en temps réel. »

alcomgautier
Trouver les données décisionnelles parmi un flux de données est le métier d’Alcom Technologies que dirige Fabrice Gautier, rencontré au salon 4.0 en novembre 2018 à Mulhouse. © Traces Écrites.

Les avantages : les algorithmes peuvent être traitées par un PC depuis le serveur de l’entreprise. Outre la résolution de la protection des données, plus sécuritaire en interne qu’un cloud, le système est présenté comme nettement moins coûteux, mais aussi plus performant. « Une intelligence artificielle se caractérise par son acuité », c’est-à-dire sa capacité à traiter les données sans se tromper. Fabrice Gautier aime citer le record battu par ses programmes informatiques lors d'un tournoi de reconnaissance manuscrite des chiffres (certains chiffres ont été écrits par des médecins, précise t-il) avec une précision de 99,82%.
La société a développé de nombreux brevets appliqués à plusieurs problématiques de l’environnement, notamment pour le traitement raisonné des vignes, mais elle axe aussi son développement sur les applications à l’industrie, pour le pilotage des lignes de production. Christiane Perruchot

BPALC


• L’agence webmarketing Roi Connexion remplace les outils de promotion traditionnels par la technologie RFID 

roiconnexion
Franck Dietmann (à gauche), directeur général de Roi Connexion et Antoni Iannone, président. ©Julie Giorgi.

L'agence spécialisée dans le conseil en stratégie webmarketing Roi Connexion à Colmar, créée en 2015, a fusionné le 1er janvier 2019 avec Archi Material, une entreprise de Rixheim, près de Mulhouse qui commercialise une bibliothèque physique et numérique de matériaux de construction auprès des architectes et des prescripteurs de travaux. De la fusion émerge une nouvelle société, toujours baptisée Roi Connexion avec trois marques : Roi Connexion Agency, Archi Material et Kolaïs, agence de community management pour les PME-TPE. 

L’objectif du rapprochement : harmoniser les compétences des deux entreprises et gagner de nouveaux clients grâce à la complémentarité des offres. « Roi Connexion et Archi Material travaillent depuis deux ans sur la même problématique : comment toucher la nouvelle génération ? Les canaux de promotion traditionnels comme les salons ou les e-mailings ne sont plus aussi performants. Les grandes marques entament cette réflexion et tentent de trouver des solutions innovantes pour toucher de nouveaux clients », affirme Franck Dietmann, directeur général qui codirige l’entreprise de désormais 9 salariés avec Antoni Iannone, président.
Il y a un an, Archi Material avait lancé une « matériauthèque » présentant des échantillons connectés grâce à une puce RFID, une technologie de radiofréquences de courte distance très utilisée dans la logistique et les contrôles d’accès. 
Parce qu’il est difficile de se représenter un rendu final en grandeur nature quand on ne voit qu’un petit carré d’échantillon, la solution d’Archi Material permet de voir des réalisations complètes simplement en scannant l’échantillon avec un smartphone ou une tablette. L’outil permet aussi d’obtenir des informations techniques sur les produits.

 

btdsystem

 

Aujourd’hui, la "matériauthèque" qui compte 55 marques, est présente dans 30 écoles d'architecture en France et en Belgique. 
« Nous remplaçons les anciens classeurs techniques des fabricants de matériaux. Pour les professeurs et les étudiants, il s’agit d’un outil pédagogique plus ludique, et pour les industriels, un moyen d’être visibles dans des lieux de prescription où ils n’étaient habituellement pas présents », explique Franck Dietmann. Tous les secteurs de la construction sont représentés : revêtements de sols, murs, façades… avec une marque référente dans chaque domaine. Au premier trimestre 2019, la matériauthèque sera également utilisée dans les agences La Maison des travaux, un réseau de courtiers en travaux qui possède 82 agents dans toute la France.
La RFID est développée sur un autre marché que celui de la construction : le marché de l’art. L’an dernier, l’entreprise a lancé un tag à placer derrière une oeuvre d’art qui permet d’authentifier l’oeuvre et d’avoir des informations sur celle-ci et sur l’artiste.
Une centaine de tags ont déjà été commandés par un artiste pour des sculptures en résine. Art Tag sera la marque dédiée au marché de l’art et Archi Material restera celle de la construction. Cette année, l’ambition de Roi Connexion est de réaliser un chiffre d’affaires d’un million d’€. Julie Giorgi

Commentez !

Combien font "5 plus 4" ?