Hydreos, le pôle de compétitivité de l’eau du Grand Est, et les trois Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT) de l’Est, Sayens à Dijon, Conectus à Strasbourg et Nord à Lille, veulent mettre les entreprises de l’eau en relation avec des chercheurs pour les aider à apporter des réponses nouvelles aux besoins d’innovation.

La crise sanitaire les a coupés dans leur élan, mais ils sont bien décidés à le reprendre dès que possible. Le pôle de compétitivité de l’eau du Grand Est, Hydreos et les trois Satt (Sociétés d’Accélération de Transfert de Technologies) de......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "5 plus 4" ?