Connue depuis plus d’un demi-siècle mais restée confidentielle, la chromatographie gazeuse inverse permet d’analyser directement la surface d’un solide – une poudre, une fibre, un pigment… – pour en identifier les propriétés physico-chimiques. La concurrence de cette petite entreprise du Haut-Rhin se résume dans le monde à un opérateur britannique.

 D’anciens locaux en brique des Mines de potasse à Wittelsheim (Haut-Rhin) abritent une pépite mondiale. Avec ses cinq salariés, la discrète Adscientis est LA spécialiste française, et la quasi-unique internationale, de la chromatographie gazeuse inverse, en abrégé IGC pour son......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "10 plus 4" ?