Guy Soyer, président d'Électro Peinture.
Guy Soyer, président d'Électro Peinture.

PEINTURE. Grâce à sa technique de pistolage électrostatique, Guy Soyer, fondateur de la société Électro Peinture refait une beauté à vos vieux équipements industriels, vos rayonnages et caisses de grande surface, devantures et autres façades de bâtiment.

Cet homme assis sur une pile électrique s’est inventé un univers à lui. Et qui séduit…

Comme son grain de folie (ou de génie) le pousse à aller toujours plus loin, il investit pour près de 3,5 millions d’€ dans un centre de profit à Auxerre (Yonne).

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Guy Soyer ne s’en souvient pas, mais il y a déjà plus de dix ans nous l’avions rencontré à Auxerre (Yonne). Ce soir-là, il formait dans un tout petit local d’une rue commerçante l’un de ses futurs peintres à sa technique de peinture sans dispersion qui a fait son chemin.

Tout vient d’un pistolet de conception américaine qu’il a lui-même amélioré par un brevet. Grâce à cet appareillage, il n’y a aucune retombée, aucune déperdition de matière (brouillard de matière) ailleurs que sur la surface à peindre, métallique ou non.

Une décennie après, nous le revoyons dans ses bureaux d’Appoigny (Yonne) sur les conseils d’Yonne Équipement (SEM de construction d’immobilier professionnel).

Cet homme de 56 ans n’a pas changé. Véritable pile électrique, il quitte son bureau toutes les deux minutes, reprend comme de si rien n’était la conversation, prend le temps d’éconduire une visiteuse importune, de donner des consignes à son assistance, de répondre au téléphone et d’accorder au journaliste la réponse à une question en suspens.

Bref, il donne le tournis.

Le pistolage électrostatique évite toute dispersion de matière ailleurs que sur la surface à peindre.
Le pistolage électrostatique
évite toute dispersion de matière ailleurs que sur la surface à peindre.

À la recherche d’investisseurs

Mais Guy Soyer est avant tout un être attachant et un professionnel jusqu’au bout des ongles. Il a su créer son métier et aujourd’hui, s’inventer un autre univers plus grand.

En 2002, lorsqu’il lance la société de peintre à façon Electro Peinture, il entrevoit tout de suite le besoin. Celui d’œuvrer en site contraint : laboratoires, grandes surfaces, industries…

Alors, il travaille de nuit, le week-end et cela marche, au point de s’implanter ailleurs en France avec aujourd'hui 5 sites, d’employer près de 50 salariés et de réaliser 3,5 millions d’euros de chiffre d’affaires.

«Je recherche des investisseurs pour mailler plus avant le territoire national, voire imaginer un réseau de franchise», explique le dirigeant.

Il repeint de vieux rayonnages, des têtes de gondoles, des centres d’usinage, des caisses automatiques, des salles, des façades…

Guy Soyer est un aventureux, le frisson du risque l’émeut.

Alors aujourd’hui, il mouille encore la chemise et crée sur près de 2 500 m2 un centre de profit pour former des jeunes à ses applications de peinture, vendre ses produits auprès des professionnels, concevoir dans son futur laboratoire (centre de formulation) des teintes sur-mesure, inviter les particuliers à peindre eux-mêmes dans un espace dédié à condition d’apporter les objets à repeindre.

Relookage de rayonnages de grandes surfaces en dehors des heures d'ouverture.
Relookage de rayonnages de grandes surfaces en dehors des heures d'ouverture.

L’ouverture devrait se faire en mars, en zone d’activités des Machurins à Monéteau (Yonne).

L’investissement a reçu un coup de pouce de la région Bourgogne, du département de l’Yonne et de la Caisse d’Épargne.

Crédit photos : Électro Peinture et Traces Écrites

1 commentaire(s) pour cet article
  1. SOYERdit :

    Encore merci et super news. Toute l'équipe EPH Guy SOYER

Commentez !

Combien font "10 plus 8" ?