AERONAUTIQUE/MEUSE. L’américain Concordia Fibers a inauguré ce 14 novembre 2016 son site de fabrication à Commercy (Meuse),  au pied de son client Albany Safran Composites.

L’investissement global de 8 millions d’€ permettra de produire sur place les fibres de carbone utilisées dans la fabrication de pièces des réacteurs de dernière génération Leap destinés à équiper l'A320neo d’Airbus.

Ce site, le premier en Europe pour cette entreprise d'outre-Atlantique, devrait employer une quarantaine de personnes à l’horizon 2020.

 

concordiabatiment
Le site de Commercy, dans la Meuse, le premier de l'Américain en Europe. © Philippe Bohlinger.

 

Randal Spencer, le président de Concordia Fibers, une PME américaine de 60 personnes, avait été averti par des proches : produire en France s’avérerait une expérience difficile. Le dirigeant a relaté cette mise en garde le 14 novembre 2016 à l’occasion de l’inauguration de son site de production de 1.000m² à Commercy, au sud du département de la Meuse et pays de la célèbre madeleine.

 

Dans les faits, ce sous-traitant aéronautique a été plutôt agréablement surpris par la mobilisation des pouvoirs publics pour faciliter l’implantation d’une usine à quelques mètres de son principal client, Albany Safran Composites (*)

 

La Communauté de communes du Pays de Commercy a mobilisé une enveloppe de 1,7 million d’€ avec l’aide de l’Etat, de la Région Grand Est et du groupement d’intérêt public Objectif Meuse pour construire ces locaux industriels.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond
 

« Ce bâtiment relais a été réalisé par le cabinet alsacien Topic Architectes avec un cahier des charges spécifique comprenant notamment des espaces à cloisons lisses et à pression négative nécessaires au travail des fils de carbone », détaille Jean-Philippe Vautrin,  le président de la communauté de communes qui a signé un bail de douze ans à loyer progressif avec l’industriel.

 

Torsion de précision

 

De son côté, Concordia Fibers investit 6 millions d’€ dans des unités d’assemblage et  de retordage de fils individuels de carbone, des équipements que l’industriel n’a pas souhaité montrer au public lors de l’inauguration. A partir de janvier 2017, ils produiront les premières bobines de fibres de carbone torsadées utilisées pour la fabrication des aubes et carters de soufflante des réacteurs de dernière génération Leap destinés à équiper les avions.

 

moteurleap
Les fibres de carbone torsadées fabriquées par Concordia sont utilisés par son client Safran Albany, également à Commercy, pour fabriquer les aubes et carters de soufflantes du réacteur Leap. © Concordia Fibers.

 

Concordia Fibers a mené douze années de recherche et développement avec Albany International pour mettre au point une fibre de carbone torsadée de haute résistance. « La fibre de carbone brute demeure très fragile et peut facilement être endommagée dans le processus de tissage. Concordia a développé un procédé innovant de torsion de précision de la fibre de carbone brute permettant d'améliorer considérablement l'efficacité des opération de tissage 3D », indique-t-on chez l'industriel américain.

 

Concordia Fibers a commencé par produire ses fibres de carbone aux Etats-Unis pour alimenter l’usine Albany Safran Composite implantée il y a deux ans à Rochester, près de Boston.

 

pub-gif-juin-v10 

 

Le sous-traitant a assez logiquement suivi son donneur d’ordres lorsqu’il a implanté une usine jumelle en 2015 dans la Meuse. En effet, le site de Rochester fournit des pièces de réacteurs destinées aux 737 Max de Boeing tandis que son pendant meusien fournira l’A320neo d’Airbus.

 

Centre de compétence aéro-composite

 

Créée en 1920, Concordia Fibers a conservé son ADN d’entreprise textile en évoluant de la fabrication de fil de soie, de fils de nylon, vers les textiles médicaux et les fibres de carbone. Elle produisait les fils de Velcro jusqu’à ce que les brevets ne tombent.

 

A terme, l'Américain pourrait également implanter à Commercy des lignes de fabrication de fibres mélangées associant fibres de carbone et thermoplastiques. Des produits utilisés dans l'aérospatiale, l'automobile, les industries pétrolière et  gazière, ainsi que dans la fabrication d’articles de sport.

 

« Mais nous devons d’abord atteindre un niveau de qualité irréprochable pour Albany Safran Composites », avertit Randal Spencer. Les trois premiers opérateurs ont été formés pendant quatre mois au Centre de compétences aéro-composite inauguré en 2015 dans les locaux du Lycée Henri Vogt à Commercy.

 

concordiadirecteurAu total, le site devrait employer une quarantaine de personnes à l’horizon 2020. Une implantation qui contribue avec CMI et Safran Albany Composites à compenser le départ du 8ème Régiment d’artillerie.

 

(*) Safran (ex. Snecma) s’est associé avec Albany International, spécialiste du tissage industriel, pour produire les aubes et carters de soufflante du moteur Leap.

 

Qui est Frédéric Siviglia ?

 

Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des arts et industrie textiles (ENSAIT) à Roubaix, Frédéric Siviglia a  pris la direction de l’usine Concordia Fibers de Commercy en juin 2016.

Il a réalisé sa première partie de carrière dans le secteur de la dentelle chez Leavers à Calais. (Photo : Philippe Bohlinger)

 

Commentez !

Combien font "10 plus 7" ?