Le « click & collect », ou encore « cliqué – retiré » pour les fervents défenseurs de la langue française peu adeptes des anglicismes, a le vent en poupe en cette période de crise sanitaire. Unique possibilité de maintenir une activité pour les commerces « non essentiels », le click & collect permet aussi aux autres de limiter la fréquentation de leurs boutiques. Sa mise en place implique toutefois le respect de plusieurs obligations légales, en particulier celles applicables à la vente à distance et à la collecte de données personnelles. Explication par Maître Guillaume Armand, avocat associé chez du Parc, cabinets d'avocats à Dijon.

• Quelles sont les dispositions légales applicables à la vente à distance ? • Les obligations d’informations précontractuelles : Le professionnel est tenu de communiquer au consommateur plusieurs informations avant la conclusion du contrat de vente en ligne (Article L221-5 du Code de la......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "8 plus 4" ?