Cécile Giraud, la nouvelle dirigeante de Riou Glass VIE à Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle), imprime une nouvelle dynamique à ce spécialiste de la transformation des verres plats. Pour la responsable de cette filiale du français Riou Glass, il était essentiel d’ouvrir les portes de ses ateliers à ses clients, chose faite le 18 septembre dernier, en présence de Pierre Riou, président du groupe.



Les 5.000 m² de bâtiments de Riou Glass VIE (Vitrages Isolants de l’Est) surgissent à la sortie de Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle) en direction des forêts du nord des Vosges. Le 18 septembre dernier, à l’occasion des portes-ouvertes de ce spécialiste de la transformation des verres plats, le « showroom mobile » du groupe Riou Glass a pris temporairement ses quartiers sur le parking de l’entreprise.
A l’intérieur d’un bus aménagé en espace de démonstration et de formation, Pierre Riou, le sémillant président, fondateur du groupe éponyme, joue les supers VRP. « Une maison plus lumineuse, ça rend les gens heureux », lance cet autodidacte aujourd’hui à la tête d’un groupe de 1000 salariés.

Le dirigeant présente ses dernières innovations : des vitrages à stores vénitiens intégrés, des vitrages à opacité commandée ou encore des vitrages chauffants qui équipent notamment son bureau au siège normand du groupe. Il était par ailleurs impossible de passer à côté des parois de séparation vitrées, un best-seller de l’entreprise en cette période de crise sanitaire.

 

baplcjuillet


Pour Cécile Giraud, nommée en janvier dernier à la tête Riou Glass VIE, ouvrir les ateliers aux clients constituait un geste essentiel, dans la mesure où « certains conservent une image vieillotte de notre entreprise, alors que nous sommes un petit site bien organisé et extrêmement dynamique », expose-t-elle. D’où l’opération de « reconquête » engagée par la directrice de l’usine qui emploie 25 salariés pour 4 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2019.

En reprenant il y a cinq ans les actifs de l’entreprise lorraine, anciennement Lhuillier-Seyer, Riou Glass a pérennisé une activité implantée depuis 172 ans sur cette commune rurale. Le groupe a apporté également la force de la recherche-et-développement et sa maîtrise de la totalité de la chaîne de production que lui confère son usine de fabrication de verre plat Eurofloat, en Isère, détenue à part égale avec Saint-Gobain.
L’acquisition de Lhuillier-Seyer a permis au groupe qui compte 15 sites de production en France, de mettre un pied dans le Grand Est, un territoire où il était commercialement peu présent.


80.000 m² de vitrages par an

riouligne
Au centre des ateliers de Riou Glass VIE dont la réorganisation s’est achevée l’an dernier, une impressionnante ligne automatisée d’assemblage des vitrages isolants. © Philippe Bohlinger


Le recrutement de Cécile Giraud, ancienne directrice-générale de la verrerie de Passavant-la-Rochère (Haute-Saône), présente un double atout pour l’industriel. Elle est en effet est à la fois attachée aux savoir-faire verriers et apporte un regard neuf sur l’activité industrielle et commerciale.

Le challenge de cette énergique dirigeante consiste désormais à accroître l’activité de l’entreprise sur ses marchés de l’industrie et du « diffus » (menuisiers, vérandalistes, etc.). La réorganisation des ateliers d’où sortent 80.000 m2 de vitrages chaque année a été parachevée l’an dernier.
A une extrémité, le pôle de découpe automatisée fait la démonstration de coupe des spectaculaires plaques de verre standardisées, de 6 mètres par 3,2 mètres. Au milieu de l’atelier, une impressionnante ligne automatisée réunit toute la technicité nécessaire à l’assemblage des vitrages isolants. Enfin, un pôle de façonnage permet de réaliser des découpes originales et de traiter les contours en biseau ou en polissage. 


 

folieflore


Dans les prochains mois, la dirigeante entend améliorer la rentabilité de l'entreprise en optimisant les flux de transport et en misant sur le développement commercial. Le tout en maintenant un haut niveau d'exigence sur le plan de la qualité, « même si cela implique parfois de casser des vitrages, ce qui nous coûte cher. » Elle met également l’accent sur la capacité de pose des équipes. A une poignée de kilomètres, sur le site Center parcs des Trois Forêts, Riou Glass VIE a ainsi assuré le remplacement de vitrages du dôme qui abrite les activités aquatiques.

Qui est Riou Glass VIE ?

rioudirigeants
Cécile Giraud, directrice du site de Cirey-sur-Vezouze depuis janvier 2020 aux côtés du président du groupe Riou Glass, Pierre Riou. © Philippe Bohlinger

Riou Glass VIE, anciennement Lhuillier-Seyer, perpétue la tradition verrière séculaire sur le territoire de Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle). Créée en 1848, l’entreprise s’est développée dans le négoce de produits verriers grâce à sa proximité avec la grande manufacture de glaces qui fit naguère la prospérité de la commune. La manufacture fusionnera en 1855 avec La Manufacture des Glaces de Saint-Gobain qui donna naissance au groupe éponyme, aujourd’hui un des leaders mondiaux du verre plat.
Dans les années 2000, les difficultés rencontrées par Lhuillier-Seyer, malgré les efforts de Marie-Christine Chaffotte, représentante de la cinquième génération des dirigeants-fondateurs, a conduit à sa liquidation judiciaire en 2015. Riou Glass a repris les actifs de l’entreprise à la barre du tribunal, ainsi que 25 des 45 employés.
Créé en 1979 par Pierre et Christiane Riou,  le groupe familial et indépendant Riou Glass compte parmi les premiers acteurs verriers européens. Il emploie près de 1.000 salariés dans 15 usines en France et réalise un chiffre d'affaires autour de 200 millions d'€. Son siège social à Honfleur en Normandie.

 

Commentez !

Combien font "9 plus 7" ?