Considérée comme prioritaire, la filière du recyclage a poursuivi son activité pendant le confinement, mais au ralenti, par manque de déchets industriels en raison de l’arrêt de certaines industries manufacturières et de l’approvisionnement en provenance des déchetteries municipales qui n’ont rouvert que courant avril. Témoignage de Bourgogne Recyclage,

Le secteur du recyclage ne s’est pas arrêté. Ou juste le temps d’adapter les flux de production aux gestes barrières. « Nous avons fermé les vestiaires, le réfectoire, les employés viennent à l’entreprise vêtus d’une surcote, s’organisent individuellement......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "4 plus 2" ?