Yannick Benezeth, de l’Université de Bourgogne, a imaginé des techniques d’estimation de paramètres physiologiques à partir d’une simple caméra. Son invention trouve ses premières applications commercialisables par le transfert d’une licence, négociée par la Société d'Accélération du Transfert de Technologie (SATT) Sayens, avec une start-up de la région parisienne, Deepsense, spécialisée dans l’identification biométrique.

Entre l’invention étonnante d’un chercheur de l’Université de Bourgogne, et sa mise en application pratique, à des fins de sécurisation des transactions bancaires, par la start-up parisienne Deepsense, il se sera écoulé deux petites années. Deux années de maturation......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "2 plus 3" ?