Les fendeuses de bûches constituent la production historique d'AMR, à la cadence de 4 000 à 6 000 unités par an.
Les fendeuses de bûches constituent la production historique d'AMR, à la cadence de 4 000 à 6 000 unités par an.

OUTILLAGE. Le haut débit appliqué à la bûche ! AMR (Ateliers Mécaniques du Ried) sort une scie bardée de brevets de son usine d’Elsenheim, à la limite des deux départements alsaciens côté bas-rhinois.

Cette nouveauté s’inscrit dans le plan de développement qui a hissé la PME dans le Top 5 des fendeurs de bois en Europe.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Huit à quinze stères englouties à l’heure, les coupeurs de bois du dimanche apprécieront la vitesse de la nouvelle scie semi-automatique. Lancée sur le marché l’automne dernier, elle fait la fierté du P-DG d'AMR, Robert Heissler, pour ses performances techniques et son succès commercial.

« Nous nous sommes fixés un objectif de vente de 100 machines par an, nous y sommes déjà en cinq mois ».

Robert Heissler n’a cependant pas le profil de l’homme qui a eu vie liée avec son entreprise. AMR, il l’a découverte il y a huit ans après une carrière de cadre commercial et gestionnaire d’entreprise, lorsqu’il s’est mis en quête de reprendre une affaire. « J’avais 53 ans et dans le métier où j’étais, je me suis dit qu’il fallait que moi j’en sorte, avant que l’on m’en sorte ».

La rencontre est inattendue. « Quand j’ai vu l’alignement de machines rouges en visitant AMR un samedi matin, j’ai eu le coup de foudre », raconte-t-il.

La nouvelle scie semi-automatique s'est déjà vendue à 100 exemplaires.
La nouvelle scie semi-automatique s'est déjà vendue à 100 exemplaires.

L’entreprise fabrique des machines de coupe de bois qu’elle vend aux professionnels via les distributeurs de matériel agricole ou de motoculture.

Robert Heissler a trouvé une société qui était passée depuis peu du stade artisanal à l’industriel. Ceci grâce à un événement qui a davantage laissé de traces douloureuses qu’heureuses : la tempête de fin 1999 a fait exploser la demande de coupe de bois.

L’outil industriel s’est étoffé, modernisé. Robert Heissler a poursuivi dans cette voie. La PME de 40 salariés s’est dotée d’un bureau d’études, elle s’est mise au Lean manufacturing pour réduire les délais et optimiser l’organisation.

Un investissement de 1 million d'€ en 2014

De 2005 à 2012 (exercices clos au 30 septembre), elle a augmenté son chiffre d’affaires de 90 % pour atteindre 8,6 millions d’€. Pour cette année, son dirigeant affiche un objectif prudent  de 8,7 millions d’€.

Le succès de la nouvelle scie pourrait réviser la prévision à la hausse. La part de l’export est passée de 15 à 40 %, principalement dans les pays limitrophes de la France.

Les investissements se succèdent d’année en année : après 300 000 € en 2012, AMR compte injecter la même somme cette année notamment dans un nouveau robot de soudure pour la nouvelle scie.

Le gros chantier viendra en  2014 avec une nouvelle découpe laser et une cabine de laquage.  « Il faudra compter 1 million d’€ », annonce Robert Heissler.

Robert Heissler, P-DG d'Ateliers Mécaniques du Ried.
Robert Heissler, P-DG d'Ateliers Mécaniques du Ried.

Jusqu’alors, AMR ne fabriquait pas de scie, elle se contentait d’en distribuer. Elle augmente donc son offre propre qui est constituée principalement de fendeuses de bûches, à la cadence de 4 000 à 6 000 unités par an.

Dans cette spécialité-là, elle revendique la place de numéro 4 ou 5 en Europe. « Nous vendons en Autriche, le pays des numéros 1 et 2, c’est un beau motif de satisfaction », relève son P-DG.

Photos : Christian Robischon et AMR.

Commentez !

Combien font "7 plus 8" ?