Conçu par un groupe d’entreprises réunies au sein du Collectif Continuité Numérique (CCN), le prototype d’une ligne automatisée baptisée Axelle promet de s’adapter au tempo de l’opérateur. Régionaux de l’étape, l’ingénieriste bourguignon ATS et l’Alsacien SEW-Usocome ouvrent la voie de l’indus...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "2 plus 4" ?