La start-up alsacienne développe un dispositif médical implantable qui régénère l’os et le cartilage afin de traiter notamment l’arthrose du genou. Cette année, elle réalise les études cliniques sur une soixantaine de patients.


ARTICLE PUBLIÉ LE 5 JANVIER 2021. Maladie qui concerne des millions de personnes, l’arthrose va d’ici quelques années pouvoir être soignée grâce à la régénération des tissus osseux. Cela fait déjà douze ans que Nadia Jessel, directrice de l’unité Inserm UMR 1260 / Laboratoire RNM (Nano Médecine Régénérative) à Strasbourg travaille sur une technologie de médecine régénérative qu’elle vient de faire avancer à pas de géant en créant, en septembre 2020, Lamina Therapeutics.

La start-up qu’elle co-dirige avec Ineke Rijnhout, développe une technologie de rupture qui combine un pansement biodégradable contenant des nano-réservoirs de produits actifs et des cellules souches issues de la moelle osseuse du patient. Implanté grâce à une procédure chirurgicale courte et mini-invasive, cet implant permet aux os et au cartilage de se régénérer, évitant au patient la pose d’une prothèse.
« Cette combinaison permet une reconstitution plus rapide et en profondeur de l’os et du cartilage d’autant qu’elle reproduit fidèlement ce qui se passe dans le corps humain », commente Nadia Jessel.  Pour l’instant, cette technologie est destinée à traiter l’arthrose et les traumatismes du genou. Par la suite, elle pourra s’appliquer à d’autres articulations, comme la hanche.


bpest

 

Un premier brevet a été déposé en 2012, puis en 2014, avec le soutien indéfectible de la Satt Conectus (Société d’accélération du transfert de technologies) qui investit pas moins de 450.000 € dans le projet de maturation. Nadia Jessel a ainsi pu établir la preuve du concept et lancer la phase pré-clinique avec des tests sur l’animal.
Et, grâce au programme Team to market de la Satt Conectus, définir un business plan qui débouche sur la création de Lamina Therapeutics avec, à sa tête, Ineke Rijnhout en tant que directrice générale. Le projet a bénéficié également du soutien de la Région Grand Est et du fonds européen Feder dans la perspective d’une fabrication des implants à Strasbourg, ainsi que de Bpifrance et de l’Agence nationale de la recherche (ANR).



Une levée de fonds de 2,2 millions d'€ pour lancer les essais cliniques cette année

 

laminadirigeantes
Nadia Jessel (à droite), directrice de l’unité Inserm UMR 1260 et fondatrice de Lamina Therapeutics et Ineke Rijnhout, directrice générale.

 

2021 est l’année de la phase clinique pour laquelle 2,2 millions d’€  de capitaux auprès d'un investisseur privé européen, ont été levés. Les premiers essais sont prévus dans l'année pour le traitement des lésions du genou auprès de 60 patients âgés de 18 à 55 ans à Strasbourg, Nancy, Tours, Bruxelles et Madrid. « La technologie de notre plateforme va révolutionner le traitement de millions de patients souffrant de graves défauts du cartilage et des os. Les stratégies cliniques actuelles ne sont souvent ni efficaces ni durables, d'où l’important besoin de technologies innovantes pour prévenir efficacement la dégradation du cartilage à un stade précoce », affirme la dirigeante de Lamina Therapeutics.


parcmulhouse


Les lésions des os et du cartilage des articulations peuvent en effet conduire à de l'arthrose chronique, une maladie progressive et incurable, responsable de plus d'un million d'opérations chirurgicales par an dans le monde, dont 40.000 en France. D'ici la fin de l'année, la société strasbourgeoise comptera 8 collaborateurs et pourra s'appuyer sur trois brevets pour se développer.

 

Photos fournies par l'entreprise

3 commentaire(s) pour cet article
  1. Lespinasse Jamesdit :

    Je suis intéressé (a titre personnel pour moi) ancien rugbyman et médecin généticien.

  2. André Lanfranchidit :

    Bonsoir Où se trouve cette clinique? Cordialement

  3. Michèle ABTdit :

    J'avais déjà contacté Lamina Therapeutics il y a quelques mois afin de participer aux essais cliniques du nouveau dispositif médical à base de cellules souche. Je voudrais juste vous rappeler que je suis plus que toujours intéressée. J'avais déjà essayé une méthode approchante à la Clinique de l'Orangerie - le P.R.P. Plasma Riche en Plaquettes - qui a donnée des résultats assez satisfaisants sur mon genou droit, mais c'était il y a 2 ans...

Commentez !

Combien font "2 plus 6" ?