Promotion. La vingtaine d’entreprises agroalimentaires regroupées sous la bannière commune Vive la Bourgogne, une association créée en 2007, assureront aujourd’hui et demain la promotion de leurs produits du terroir sur le marché d’intérêt national (MIN) de Rungis.

Qu’ils s’appellent Gaugry (fromages), Fallot (moutarde), Mulot et Petijean (pain d’épices), Nectars de Bourgogne (jus de fruits), les Anis de Flavigny (confiserie), Bourgogne Escargots…, tous ont compris que l’union fait la force.

Pour la grande distribution, ils montent des linéaires communs. À l’étranger, ils participent à des salons, comme le Sial de Montréal, le Fancy Food Show de New-York, le Gulfood de Dubaï ou encore le Foodex de Tokyo, sur le même stand.

Ouverture au tourisme industriel

Ils organisent aussi des rencontres avec des acheteurs internationaux. La restauration hors foyer fait aussi partie de leurs cibles favorites.

Mais, il y a mieux. Parler de leurs productions, c’est bien, les montrer, c’est mieux. Six adhérents de Vive la Bourgogne ouvrent les portes de leurs usines au grand public.

Et ça marche ! La Moutarderie Fallot, à Beaune (Côte-d’Or) vient d’enregistrer 20 000 visiteurs sur ses deux parcours, l’un historique, l’autre très contemporain.

À paraître prochainement : l'initiative Made in Jura.

Crédit Photo: Vive la Bourgogne

1 commentaire(s) pour cet article
  1. guy gillotdit :

    Vraiment une trés belle opération grace à de vrais entrepreneurs ! Et si l'on avait encore besoin d'une définition des vraies PME : Nous l'aurions ! Cependant avec cette nouvelle Marque ""BOURGOGNE"" quid du Cassis de "DIJON" et de la Moutarde de ""DIJON"", deux marques connues dans le monde entier mème par OBAMA ? Il y a là une nouvelle responsabilité du Comité Régional du Tourisme...

Commentez !

Combien font "1 plus 1" ?