Métallurgie. Le groupe Vallourec (*), numéro un mondial des tubes sans soudure et des solutions tubulaires (4,5 milliards d’€ de chiffre d’affaires, plus de 20 000 salariés dans le monde), fait décidemment le bonheur de la Bourgogne et tout spécialement celui de la Côte-d’Or où il est fortement implanté.

Présent avec ses filiales Valti et Valinox Nucléaire à Montbard, il l’est aussi quelques kilomètres plus loin avec Valtimet à Venarey-lès-Laumes. C’est près de cette dernière, spécialisée dans les tubes soudés pour échangeurs thermiques, qu’il en crée une quatrième baptisée Vallourec Umbilicals.

Le futur site concevra et fabriquera des tubes soudés en acier inoxydable pour des applications offshore en grande profondeur. Associés à des câbles et de la fibre optique, ils forment des structures, dites ombilicales, qui permettent de faire fonctionner les commandes hydrauliques des équipements positionnés au fond de la mer pour l’exploitation du pétrole.

Une panoplie de moyens de contrôle

«La production de tels tubes requiert une technologie très poussée en raison des multiples contraintes qu’ils subissent», explique Guilhem de Nucé, le chef de projet. Et notamment au niveau des moyens de contrôle. L’entreprise aura ainsi recours rayons X, aux courants de Foucault, aux ultrasons, au laser et à des bancs pour tests hydrauliques. «Car il faut tenir compte de la pression, de la corrosion, des différences de températures et de sollicitations mécaniques, liées aux marées et aux courants», précise le chef de projet.

L’investissement, dont Vallourec n’a pas souhaité communiquer le montant, s’élève à plusieurs dizaines de millions d’€ (entre 30 et 50 millions) pour restructurer et équiper un bâtiment d’environ 5 000 m2. Une première ligne de production entrera en service dans le courant de l’année avec un effectif d’une trentaine de personnes et l'ambition d'atteindre un chiffre d'affaires de 25 millions d'€.

Ce développement succède à la mise en fonctionnement, début janvier, des nouveaux ateliers de Valinox Nucléaire, vastes de 12 000 m2. L’investissement de 74 millions d’€ devait être inauguré, jeudi 7 avril, par Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi. Il est logiquement reporté à une date ultérieure en raison de la catastrophe nucléaire survenue au Japon.

(*) Vallourec est l’acronyme des villes Valenciennes, Louvroil et Recquignies. Le groupe naît en 1931 de l’association de plusieurs métallurgistes qui y exploitent des établissements.

Crédit photo: Vallourec

Commentez !

Combien font "7 plus 6" ?