Économie sociale et solidaire. Philippe Hervieu, vice-président du conseil régional de Bourgogne chargé de l’économie sociale et solidaire, ainsi que Wilfrid Sejeau, son collègue du groupe Europe Écologie, visitaient vendredi 14 janvier à Nevers (Nièvre) le fabricant de refroidisseurs de lait Nevinox (18 personnes).

L’information peut paraître anodine, sauf à considérer que cette entreprise industrielle appartient, avec son statut de coopérative ouvrière de production (SCOP), au monde trop méconnu de l’économie sociale et solidaire qui représente plus de 10% des emplois régionaux.

Dans une SCOP, le capital se répartit entre les salariés et les décisions stratégiques sont toutes prises suivant la règle : un homme - ou une femme - égale une voix.

Nevinox (165 000 euros de capital social) vit sur ces principes et s’en sort plutôt bien.

Fondée en octobre 2008 (*) par onze anciens salariés de l’Allemand Westfalia, également spécialiste des cuves dédiées au refroidissement du lait, qui fermait son site neversois pour regrouper ses activités sur Dijon, la société coopérative affiche un chiffre d’affaires de 900 000 euros.

Des projets d’investissement

«Nous sommes presque à l’équilibre et nous pensons réaliser 1,4 million cette année», indique Pascal Harribat, le gérant élu pour trois ans par ses pairs.

Les produits maison, des cuves de 900 à 30 000 litres de capacité, commercialisés par un distributeur exclusif convainquent.

Positionnés sur le haut de gamme, ils s’exportent à 90%, principalement dans les pays de l’Est.

«Nous travaillons à l’obtention de certifications qui nous permettrons prochainement d’attaquer le marché français», argumente le gérant.

Un programme d’amélioration de l’outil de production devrait aussi voir le jour en 2013 avec l’acquisition, pour près d’un million d’euros, d’une soudeuse laser qui fait actuellement défaut.

Le vaste site de 11 000 m2 qu’exploite en partie Nevinox, hérités des départs d’Alfa Laval puis de Westfalia, doit aujourd’hui sa renaissance à une poignée de personnes motivées.

Tous sont des spécialistes dans leur domaine : chaudronniers, soudeurs, polisseurs, frigoristes, monteurs, électriciens…, et montrent peut-être un exemple à suivre.

(*) Le conseil régional de Bourgogne a accordé à l’entreprise un prêt à la création de 80 000 euros sans intérêt.

Crédit photo : Nevinox

Commentez !

Combien font "9 plus 9" ?