Nouvelles technologies. Les possesseurs d'iPhone auront une raison supplémentaire de ne pas se séparer de leur instrument fétiche, samedi soir.

La Nuit des Musées, opération du ministère de la Culture qui se déroule ce 14 mai, utilise ce mobile pour les guider vers les endroits exceptionnellement ouverts au public.

Spirit of Mobility, une jeune société dijonnaise est l'auteur de cette application, labellisée "Proxima Mobile" (1). Elle a été cofondée, il y a tout juste un an, par Jean-Philippe Morat, le dirigeant de l'agence de comunication Novamondo et Jean-Michel Lefaure, le patron de Planet Bourgogne (2).

Les 1200 musées participant à l'opération en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer et 3000 animations s'y afférant forment un véritable annuaire géolocalisé.

L'internaute pianote le nom de la ville où il se trouve et il accède à la liste des lieux ouverts, localisés sur une carte, ainsi qu'à une description complète et aux informations pratiques pour les visiter.

Puis il le secoue son téléphone : et tout ce qui se passe dans un environnement proche s'affiche à son tour...

L’actualisation des évènements, directement réalisée par les équipes des musées, est automatique. «Aussi est-il conseillé», précise Jean-Philippe Morat, «de télécharger l'application au dernier moment», depuis l'Apple Store et iTunes.

Pour cette première, l'application entièrement gratuite n'est disponible que sur l'iPhone et l'iPod Touch. Lors d'une prochaine édition ou d'autres applications à venir, la société souhaite développer la technologie Androïd qui étendrait la consultation à tous les smartphones.

Pour parfaire la panoplie du parfait mobinaute, les inconditionnels des réseaux sociaux pourront échanger leurs impressions ou se donner rendez-vous avec la touche "Nuit Tweete" réalisée avec Twitter.

Bref, de quoi rendre les accros des nouvelles technologies fans de Lorenzzo Lotto ou de Georges de  la Tour (musée des beaux-arts de Dijon) ou de Ingres ou Courbet (musée des beaux-arts de Besançon) !

Le marché se développe à la vitesse Grand V

Jean-Philippe Morat n'en est pas à son premier coup d'essai. Avec son compère de Planet Bourgogne et, sous la casquette de son agence de communication Novamondo, il a déjà réalisé diverses applications sur mobiles.

En 2007, la visite virtuelle des lieux qu'avait fréquentés Mozart lors de son séjour à Dijon en 1766 avait quelque chose d'inédit. Le scannage, grâce au logiciel "mobiletag", d'un code barre autocollant au sol, déclenchait le téléchargement d'une vidéo de visite des monuments.

Par ailleurs, le guide multimédia "Click'n Visit", des Parcs et Jardins de Bourgogne, va être dupliqué au plan national.

D'autres idées se concrétisent : une visite, toujours sur mobile, du patrimoine historique de la ville de Bourges et, plus novateur, un guide des magasins d'usines de Troyes. Une animation commerciale, avec des tickets de jeux et des réductions sur les achats, accompagnera le chaland dans la plus grande attraction touristique de la ville (5 millions de visiteurs par an).

«Le marché se développe à la vitesse grand V ; les applications mobiles deviennent un outil incontournable d'un événement au même titre que les affiches», affirme Jean-Philippe Morat. C'est aussi un marché fort concurrentiel où s'engoufrent aussi bien des informaticiens que des professionnels de la communication.

(1) Label attribué à des services gratuits d'intérêt général dans le domaine des NTIC.

(2) Planet Bourgogne est une société de services informatiques, créée en 1997, spécialisée dans le conseil et le développement de solutions logicielles mises en oeuvre sur les réseaux inter/intra/extranet. Elle compte une vingtaine de salariés.

Crédit photo: Novamondo, Planet Bourgogne et Traces Écrites

Commentez !

Combien font "6 plus 5" ?