L’exceptionnelle mobilisation des aides publiques et des fonds de Bpifrance ont maintenu à flot les entreprises industrielles du Grand Est. Mais les données de l’Urssaf montrent qu’un an après le début de la crise sanitaire, l’emploi a payé une lourde facture. Fin 2020, 22.030 postes ont été détruits quand le chômage partiel concernait encore 2,8 % de la masse salariale. Quant au commerce, scruté par la CCI Alsace Eurométropole, il est sans surprise en situation fragile.

« 70% de l’économie va bien ; les marchés ne sont pas effondrés », proclamait Bernard Nicaise, directeur régional de Bpifrance Est, le 29 mars dernier aux journalistes, qui se dit optimiste pour la reprise, lorsque la campagne de vaccination aura fait son œuvre sur le moral......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "9 plus 3" ?