Le premier épisode d’une série de quatre de l’édition 2020 des Trophées des Femmes de l’économie, situation sanitaire oblige, en 100% digital, a récompensé les Porteuses de projet, celles dont l’entreprise vient tout juste de naître. Estelle Huard et Noémie Guerrin, fondatrices de Noes à Dijon qu’elles baptisent « maison digitale de santé préventive » ont reçu le prix du public.

Plutôt que subir la crise sanitaire particulièrement pénalisante pour l’événementiel, le réseau des Femmes de l’économie saisit l’occasion de « se réinventer ». Les trophées annuels qui lèvent le voile sur des talents féminins aux quatre coins......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "8 plus 2" ?