La Bourgogne-Franche-Comté et le Grand Est font partie des quatre régions dont l’activité économique a le plus souffert de la pandémie de la Covid-19 en 2020. Interrogés par la Banque de France, les chefs d’entreprises disent vouloir reprendre les investissements malgré des carnets de commande loin du niveau d’avant-crise, d’où peu de perspectives d’embauche. En 2021, les effectifs et la rentabilité des entreprises ne se devrait pas trop se dégrader grâce aux aides publiques, chômage partiel et Prêts Garantis par l’Etat.

Les observateurs n’imaginaient pas que les signes de ralentissement de l’activité économique qui apparaissaient il y a un an, allaient prendre autant d’ampleur à la suite d’une « bonne année 2019. » Les résultats de l’enquête annuelle de la Banque de France......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Bernard Nicaisedit :

    Un point de contexte qui va bien avec la surconsommation des PGE dans nos régions

Commentez !

Combien font "10 plus 6" ?