Énergie. Comment bénéficier d’un avantage compétitif sur ses concurrents, principalement étrangers, lorsque l’on est une PME française, de seulement 45 personnes, positionnée sur un marché mondial ?

La Société Bourguignonne de Mécanique (SBM), fabricant de chauffage céramique à gaz par rayonnement implanté à Clenay, près de Dijon (Côte-d’Or), y parvient sans trop de peine.

L’entreprise (6 millions d’euros de chiffre d’affaires), qui s’adresse principalement au monde industriel et à celui de l’élevage, surtout avicole et porcin, réalise 60% de ses ventes à l’exportation dans 65 pays.

«Nous développons bien évidemment une technologie propre, mais nous n’avons pas les moyens de provoquer des innovations de rupture, aussi nous nous contentons d’assurer de l’innovation d’amélioration», explique Gérard Auvergne, le président du directoire.

Si de nouvelles gammes de produits plus performantes et dorénavant en partie éco-conçues, sortent régulièrement de ses ateliers, SBM se différencie surtout au niveau du service et du marketing.

Toutes les commandes sont assurées en quatre jours ouvrés, ce qui permet d’éviter une gestion de stocks et favorise un contrôle total de la qualité. Pour atteindre cette performance, le fabricant, certifié Iso 9001, dispose d’un outil industriel de pointe.

Une imprimerie intégrée

«Nous venons de réinvestir 400 000 € dans des machines à commandes numériques et allons en dépenser plusieurs autres centaines dans un proche avenir», précise le dirigeant, qui projette par ailleurs d’accélérer sa capacité d’innovation en fédérant des compétences complémentaires.

Ce qui étonne toutefois le plus tient à l’appui marketing et commercial fourni à la centaine de distributeurs. Toute leur prospection est centralisée par l’entreprise et l’ensemble de la documentation personnalisée pour chacun d’eux (dans leur langue et avec des références locales), grâce à une imprimerie intégrée.

Créée en 1946, SBM est propriété de la famille Sobole. Son mode de chauffage radiant permet d’économiser jusqu’à 40% d’énergie et peut être piloté par informatique, différemment suivant les espaces à chauffer, le temps souhaité et les contraintes industrielles imposées.

Ses produits, peu visibles du grand public, se retrouvent pourtant dans certains lieux très fréquentés : la basilique souterraine de Lourdes ou encore dans toutes les patinoires olympiques de Suisse.

Plus près de chez nous, il suffit de se rendre dans une rôtisserie, l’entreprise fournissant près de la moitié du marché national des rôtissoires à gaz.

Crédit photo: SBM

2 commentaire(s) pour cet article
  1. kermarrec annedit :

    Quelle belle réussite et tout cela avec une humilité et une humanité exemplaires ! Merci à Traces Ecrites News de mettre en lumière ces fleurons de notre économie.

  2. JMPdit :

    Beau portrait d'une PME qui a compris les atouts du marketing et a une parfaite maîtrise de ses outils !

Commentez !

Combien font "4 plus 6" ?