Le Parc des Expositions de Mulhouse convainc une nouvelle fois pour cette troisième édition du salon Solutions EC qu’il organisait ce mercredi 12 février en partenariat avec les corporations alsaciennes des électriciens et chauffagistes. Sur 4.000 m2, pas moins de 60 exposants présentaient à quelques 350 visiteurs professionnels leurs dernières innovations. Tour d’horizon avec quelques régionaux de l’étape.

 

• Sanisitt fait son show…room en très grand

aubadesanisitt
Le nouveau site Sanisitt-Aubade de Mulhouse est ouvert depuis ce début janvier. © Sanisitt

Le distributeur de mobilier sanitaire et d’appareils de chauffage que pilote Christian Chopard s’installe tout juste sur Mulhouse, au Parc des Collines face à l’enseigne Ikea, dans un nouveau bâtiment de 3.600 m2, dont 800 d’exposition. « Nous n’avions pas de véritable vitrine dans cette ville, aussi cela valait-il le coup d’attendre d’avoir ce terrain idéalement situé », explique le dirigeant.
L’investissement dépasse les 3 millions d’€ pour cette filiale du groupe Pompac Développement que contrôle l’Allemand GC. Sanisitt, connu aussi sous la marque Aubade dont le siège est à Colmar possède également une agence à Wittenheim. L’entreprise réalise 37 millions d’€ de chiffre d’affaires, dont 80% avec les professionnels, et emploie 107 personnes. « Nous avons fait une très belle année 2019 grâce aux aides allouées aux pompes à chaleur et chaudières à granulés », souligne Christian Chopard.

sanisitt
Christian Chopard, à gauche, avec au centre Olivier Demange, responsable chauffage, et Cédric Ehlinger, spécialiste de la grande puissance, de la climatisation et de la ventilation. © Traces Ecrites

 bpalc

 

• Que la lumière soit et la lumière fut, de Ledvance

ledvance
Thierry Gaillard, responsable technique et développeur d'affaires de Ledvance, montre le dernier né des luminaires de Ledvance. © Traces Ecrites

Historiquement allemande, puis rachetée par le Chinois LED MLS, le fabricant de lampes, sources lumineuses et appareils d’éclairage pour les professionnels et les grandes enseignes de bricolage innove. Au salon Solutions EC, il présentait un luminaire à installer en suspension, composé de bandeaux de diodes électroluminescentes (Led), offrant un éclairage direct comme indirect. « Nous le destinons aux immeubles tertiaires pour les halls d’accueil et salles de réunion, car il n’éblouit pas », indique Thierry Gaillard, responsable technique et développeur d’affaires.
Cette innovation limite l’émission du spectre bleu, néfaste à la santé et va de plus en plus vers le « smart connect » doté d’émissions de lumière dites Human Centric Lighting (HCL) ou éclairage centré sur l’humain. « Elles reproduisent le cycle de la lumière du jour et sont calibrées en fonction de données GPS », précise le technicien. Basée en France à Molsheim (Bas-Rhin), la filiale française est devenue le centre logistique pour toute l’Europe et emploie 550 personnes. 

railsdeled
Exemple de rails de LED. © Traces Ecrites

 

Kremernouvellepub


• De l’eau chaude instantanée sourcée Clage

clage
A droite sur la photo, Jean Dominique, directeur commercial de Clage, en compagnie du responsable des ventes sur l'Alsace. © Traces Ecrites

La société familiale allemande, fondée en 1951 et implantée à Lunebourg, près d’Hambourg, fabrique un produit unique qu’elle a elle-même conçu : une gamme de chauffe-eau instantanés électriques.  En clair, il n’y a pas de réserve d’eau chaude, mais une résistance à fil nu en contact direct avec l’eau. L’eau chaude sanitaire (douche, cuisine, lavabo) ne circule pas dans de longues canalisations et bénéficie d’une faible perte d’énergie. En outre, les économies en ressource et énergie peuvent atteindre jusqu’à 85%.
Clage, dont le premier marché est la France avec 2 millions d’€ de chiffre d’affaires, via des distributeurs comme Sanisitt, s’adresse à tous types de bâtiments, accentuant son marketing sur la préservation de l’environnement. « Notre dernière innovation est le MPS®, pour système de puissance multiple qui, intégré à nos chauffe–eau, régule la puissance électrique en fonction de la température et du débit de l’eau voulus », argumente Jean Dominique, le directeur commercial France. Clage emploie 260 personnes et a basé sa filiale hexagonale à Sarreguemines, en Moselle.

 

polevehiculedufuturtexte

 

• Hager optimise l’appareillage électrique

hager
Olivier Bouteiller, commercial chez Hager France, tenait le stand en compagnie de Christian Vongerichten, chargé de projetss tertiaires. © Traces Ecrites

Le plasturgiste allemand (Sarre) pour installations électriques, inventeur du Pas 17,5 mm pour les tableaux électriques, innove avec un appareillage de 45X45 mm intégré à des goulottes ou colonnettes. Il propose une seule référence pour un produit qui peut avoir des manipulations diverses : va-et-vient ou bouton poussoir. L’industriel, également spécialisé en domotique, sort également une borne de recharge économique pour véhicule. Les aides de l’Ademe sont particulièrement attractives en cas d’équipement, tant pour la version résidentielle qu’extérieure.
Installé en Alsace à Orbernai (Bas-Rhin) où la filiale produit des disjoncteurs et des interrupteurs différentiels, Hager France est aussi présente à Bischwiller pour les produits de protection et Saverne pour l’électronique. Sa maison mère emploie au total 11.500 personnes dans le monde. Selon Wikipédia, en août 2019, le groupe, né en 1955, occupait la 128ième place dans le classement des 1000 plus grandes entreprises familiales d'Allemagne publié par le magazine Die Deutsche Wirtschaft (DDW).

bornehager
La nouvelle borne de recharge pour véhicules électriques signée Hager. © Traces Ecrites

 

crri


• Drag’Eau, dynamiseur d’eau, chasse calcaire et boue des canalisations

jeandrago
Jean Drago, à gauche, gérant de Drag'Eau, et Hervé Kalinowski, son responsable technique. © Traces Ecrites

La vie professionnelle de Jean Drago est un tel roman qu’il faudrait bien plus que ces quelques lignes pour la raconter. Oublions son passé de batteur de rock, de vendeur ou d’animateur, pour nous intéresser uniquement à l’inventeur dans sa version toute récente. Aussi, remontons juste à l’an dernier lorsqu’il cet italien d’origine met au point deux nouveaux systèmes pour éradiquer tartre et boue.
Le premier s’adresse au circuit ouvert quant le second agit sur les circuits fermés, de chauffage par exemple. Pour faire simple, Drag’Eau combine l’effet "Vortex", qui provoque un tourbillon de l’eau en forme de spirale, à l’effet "Venturi" qui accélère encore les molécules. Il y a bien quelques autres secrets de fabrication comme le passage sur des céramiques cuites différemment ou l’existence d’un gel spécifique, accélérateur des ondes générées par les céramiques. Renvoyons tous les sceptiques qui pensent à une supercherie mystique, aux résultats de l’entreprise  : 1,55 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2018, 1,8 million l’an dernier, avec pour distributeurs des sociétés aussi connues que Sanisitt-Aubade.

drageau
Le détarteur et le désemboueur mis au point par Drag'Eau. © Traces Ecrites

Commentez !

Combien font "8 plus 6" ?