Le fabricant allemand de pianos pour la restauration veut doubler la production de son usine en Alsace. La première pierre a été posée hier 9 juin. Rational parie sur des appareils de cuisson intelligents qui savent reconnaître les habitudes de cuisson d’un chef.


La Rolls Royce des appareils de cuisson se concocte en Alsace, et elle occasionne l’un des investissements industriels majeurs du moment dans la région. Le fabricant allemand Rational démarre la construction à Wittenheim (Haut-Rhin) de sa nouvelle usine de 18.000 m2, pour laquelle il injecte 30 millions d’€ dans le but d’y entrer dans deux ans. Le bâtiment regroupera et augmentera fortement les capacités des actuels locaux situés sur la même zone d’activités, dans la banlieue de Mulhouse.



« Nous allons plus que doubler les volumes, pour atteindre 25.000 unités produites par an », par rapport à un peu moins de 10.000 aujourd’hui, a annoncé Veith Adelmann, directeur général de Rational France, lors de la cérémonie de pose de première pierre organisée hier 9 juin. Les perspectives en terme d’effectifs sont moins précises, mais leur hausse est certaine. Le dirigeant évoque une fourchette de 50 à 100 créations d’emplois d’ici à l’ouverture, en fonction de l’évolution du marché, venant s’ajouter aux 200 employés actuels, dont l’activité a généré l’an dernier un chiffre d’affaires de 58 millions d’€.


M2A


Le bijou technologique qui sortira des nouveaux locaux se nomme iVario Pro. Il est commercialisé depuis l’automne dernier. « Par rapport à la génération précédente, c’est un peu comme passer du Blackberry à l’I-Phone », compare Veith Ackermann. « Une cuisine complète, intelligente, capable de reconnaître les aliments, flexible, plus économe en énergie », énumère Peter Wiedemann, directeur technique du groupe Rational.

L’appareil multifonctions sait par exemple « lire » les habitudes de cuisson d’un chef, la zone de travail qu’il affectionne plus particulièrement, de façon à adapter les corps de chauffe en conséquence et augmenter les températures à l’endroit précis où il faut, sans gaspiller d’énergie. Chaque exemplaire est confectionné spécifiquement en fonction de son utilisateur final, grâce à une organisation de production qui garantit une ultra-rapidité de mise en œuvre, une fois les paramètres définis.

 

Une activité en croissance de 18% depuis 2019

rationalcuisines
Rational parie sur ses appareils de cuisson "intelligents" qui savent reconnaître les habitudes de cuisson d'un chef. © Rational


Prototype du « champion caché, parfaitement méconnu du grand public mais parfaitement connu de son secteur d’activité » comme le qualifie Peter Wiedemann, le groupe Rational (2.400 salariés) revendique une position de leader mondial dans les technologies de cuisson mises en œuvre. Ce qui le met en situation idéale pour capter la croissance du marché, en conquérir de nouveaux et compléter sa présence dans le monde, une collection riche de plus de 120 pays.

Le siège et site principal de production de Landsberg-am-Lech en Bavière en tire profit, l'unité de Wittenheim dix fois plus petite tout autant : son activité a crû de 18 % depuis 2019, elle s’est par exemple étendue récemment à la Chine, au Japon et à l’Australie. Historiquement tourné vers la restauration collective lors de sa création au début des années 1980, le site a gagné ensuite la clientèle des restaurants.


bpest


Cette conjonction de facteurs justifie l’investissement d’expansion. Celui-ci comprend 10.000 m2 spécifiquement dédiés à la production. Le reste des surfaces accueillera les services de Rational France, ainsi que des centres de démonstration pour les clients. Le foncier de près de 10 hectares laisse la place pour des extensions futures et l’entreprise n’entend pas se débarrasser ni laisser vides ses actuels locaux de 7.000 m2. Elle travaille à une nouvelle destination pour eux, potentiellement comme centre d’essais par exemple.

Le projet de développement a été élaboré dès 2017, en particulier avec la CCI Alsace Eurométropole propriétaire du terrain d’implantation et l’agence de développement Adira. La crise sanitaire en a retardé la concrétisation d’un an, mais elle provoque une heureuse coïncidence soulignée hier par Veith Adelmann : « Nous posons la première pierre le jour de la réouverture de nos clients restaurateurs. »

rationalceremonie
La cérémonie de la première pierre posée par les responsables de Rational en présence des élus de la Communauté d'agglomértion de Mulhouse et de la CCI Alsace Eurométropole.
Un terrain bienvenu et remodelé

La question foncière a joué un rôle décisif dans le scénario aboutissant à la création d’une nouvelle usine juste à côté de l’existante. Choisir le Sud-Alsace pour son lieu d’implantation ne faisait pas de doutes dans l’esprit des dirigeants allemands de Rational, convaincus par le savoir-faire déployé par leurs équipes françaises depuis près de quarante ans. Mais dégager 10 hectares d’un seul tenant n’allait pas de soi.
Sur le « pôle 430 » de Wittenheim où est implanté Rational France, les parcelles propriété de la CCI Alsace Eurométropole, « étaient conçues pour un découpage de 1 à 4 ha. Nous avons fait l’effort d’aménagement pour libérer le supplément de superficie nécessaire et nous avons pu compter sur l’esprit de coopération d’autres entreprises qui étaient candidates à une implantation sur des surfaces moindres », salue Gilbert Stimpflin, président de la CCI du Grand Est.

Commentez !

Combien font "7 plus 8" ?