Le choix de la capitale alsacienne n’est pas innocent pour cette banque privée française, reprise en juillet dernier par le groupe bancaire libanais SGBL qui entend multiplier par trois ses encours sous gestion. La dimension européenne de Strasbourg l’explique en partie, mais pas seulement.

Son nouveau slogan « L’esprit de conquête » est plus qu’explicite. Banque Richelieu, l’une des plus petites banques privées françaises, reprise en juillet 2018 au Luxembourgeois KBL EPB (European Private Bankers) par le groupe bancaire libanais SGBL (famille Sehnaoui), compte tripler de taille ces trois prochaines années pour passer de 2 à 6 milliards d’actifs sous gestion. Ce développement national, de nature à renouer avec la rentabilité, passe principalement par de la croissance organique comme l’implantation récente d’une agence à Strasbourg.

La dimension européenne de la capitale alsacienne, une population à l’échelle de la métropole de près de 500.000 habitants et son positionnement transfrontalier (Allemagne et Suisse) militaient fortement en ce sens. Mais pas seulement. Régis Brochot, président de Banque Richelieu France (118,7 millions de capital), a trouvé en la personne de Stephan Schillinger une recrue de choix pour piloter sur place une équipe de trois collaborateurs et de quatre à terme qui espère rayonner sur tout l’Est (régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté).

 

pub-siege-and-co

 

Cet Alsacien pur jus au parcours initial atypique (Lire son portrait ci-dessous) n’est pas un débutant dans la gestion de fortune. Il connaît une grande partie des ficelles du métier, à savoir : un suivi patrimonial précis et des solutions d'investissement adaptées à chacun. « Nous ciblons une clientèle d’anciens entrepreneurs, d’actionnaires familiaux, d’investisseurs institutionnels… qui possèdent plus d’un million d’€ d’avoirs », indique-t-il. Les modes de gestion varient ensuite selon les personnalités et le degré de risque pris.

Incertitudes économiques

« Certains préfèrent la gestion sous mandat et ne définissent que des orientations, d’autres optent pour la gestion conseil et nous rencontrent très souvent, ce qui est devenu assez fréquent en ces périodes d'incertitudes économiques : Brexit, mouvement social des gilets jaunes, renversement des valeurs avec la montée des nationalismes, instabilité géopolitique… », détaille Stephan Schillinger. Banque Richelieu France est aussi présente à Paris (le siège), Lyon et Brest. Cette dernière implantation, qui peut surprendre, découle d’un rachat il y a un quart de siècle d’une succursale d’Abella Finance.

L’établissement financier est chapeauté par la holding Compagnie Financière Richelieu qui contrôle également deux autres filiales, Banque Richelieu Monaco (un milliard d’actifs sous gestion) et Richelieu Gestion qui crée notamment des fonds d’investissement comme en son temps Richelieu Croissance PME, composé de sociétés cotés comme Beneteau, Vilmorin-Mikado ou encore Compagnie des Alpes. Philippe de Fontaine Vive, ancien vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI) est directeur général de la Compagnie Financière Richelieu. Il a débuté sa carrière à la direction du Trésor.

 

btdsystem

Qui est Stephan Schillinger ?

schillingerUn nom comme le sien ne trompe pas sur ses origines. Âgé de 36 ans, cet Alsacien est un ancien joueur professionnel de billard trois bandes. Il s’est hissé en junior à la cinquième place mondiale.
Il entre ensuite à la Banque Postale comme conseiller financier, puis reste 7 ans au CIC en banque privée à Mulhouse.
UBS l’emploie après durant trois années, avant que le Crédit Suisse ne le monopolise à Bâle pendant 4 ans. Le 15 septembre 2018, il décroche le poste de directeur de l’agence strasbourgeoise de Banque Richelieu France. Empathique, doté d’un solide appétit, dit-il, Stephan schillinger joue sur deux de ses qualités : la capacité d’écoute et l’intégrité sous toutes ses formes.
2 commentaire(s) pour cet article
  1. KENN CUNYdit :

    Salut Stéphan beau challenge en perspective, intéressant en tous cas..Bonne route..

  2. Alain BRAUdit :

    Bravo Stéphan et bonne chance surtout ! Bien à toi Alain

Commentez !

Combien font "6 plus 3" ?