Les prévisions de croissance dopées par le partenariat qu’HS France a conclu avec Geo-PLC qui développe l’opération MaChaudiereGratuite.fr, dans le cadre du fameux coup de pouce au remplacement des chaudières fioul lancé par le gouvernement fin 2018, engage le constructeur alsacien de chaudières bois dans un plan massif d’embauches : 70 dans les douze mois. Les deux entreprises font par ailleurs front commun pour recruter également un millier d’installateurs.


Les chaudières bois ont le vent en poupe en France et ce n’est pas HS France qui s’en plaindra. Plus particulièrement lorsque la PME de Bischoffsheim (Bas-Rhin) constate, comme actuellement, un engouement pour la version alimentée par les granulés. Elle constitue l’unique usine de fabrication/assemblage en France de ce type de chaudières et les perspectives de marché l’amènent à viser grand en matière de recrutement. 

HS France cible 70 embauches dans les douze mois, ce qui marquerait un doublement de taille par rapport à ses 70 salariés actuels au cumul de ses différentes branches de chauffage biomasse, génératrices d’un chiffre d’affaires de 25 millions d’€. Dans un domaine où tous les acteurs ne font pas montre d’une égale fiabilité jusqu’à provoquer de vraies arnaques, HS France brandit la solidité de son savoir-faire. « Notre chaudière à granulés bois est labellisée Flamme verte 7 étoiles, le plus haut niveau d’exigence. Nous apportons aussi la garantie de disposer des pièces détachées pendant plus de dix ans », souligne-t-il.


BPALCtransmission

Les prévisions de croissance sont dopées par le partenariat qu’HS France a conclu dans le cadre du fameux coup de pouce au remplacement des chaudières fioul lancé par le gouvernement en fin d’année dernière. Il s’est en effet allié à Hellio, la marque grand public du groupe Geo-PLC, qui développe l’opération MaChaudiereGratuire.fr. « Pour le dispositif de type industriel que suscite le gouvernement par son objectif de 100.000 chaudières biomasse en 2020, il fallait mettre en place une réponse d’échelle industrielle, ce qu’HS France sait faire », commente Hugues Sartre, porte-parole de Hellio.

Recrutement d’un millier d’installateurs

hsinstallateurs
Hellio et HS France font front commun pour recruter un millier d’installateurs qui doivent justifier de la qualification RGE Qualibois (Reconnu garant de l’environnement). © HS France

Cette réponse suppose aussi que la pose suive le rythme. Dans ce but, Hellio et HS France font front commun pour recruter un millier d’installateurs, qui doivent justifier de la qualification RGE Qualibois (Reconnu garant de l’environnement). Bischoffsheim accueille une école de pose, depuis mai dernier.
Le site alsacien amorce ainsi une nouvelle étape à la veille de devenir cinquantenaire. HS France s’est créée en 1971, comme filiale hexagonale d’un fabricant de chaudières bois danois, portant les initiales de son créateur dans les années 1930, Hans Sorensen. Depuis, son parcours n’a pas été de tout repos, marqué par les changements d’actionnaires de sa maison-mère.
Celle-ci a été rachetée au début des années 1990 par le britannique Baxi. 
Or, au fur et à mesure des restructurations mondiales du nouveau propriétaire, la probabilité augmentait que développement et production quittent l’Alsace.
Refusant une telle hypothèse, Eric Trendel, son frère et son père ont racheté HS France qui a pris son autonomie à partir de 2004 et s’est dotée d’un bureau de R&D. Puis l’entreprise a racheté en 2016 Zaegel-Held, son voisin d’Obernai qui était en difficulté. Cette marque apporte un profil plus multiénergie,  avec notamment ses pompes à chaleurs et son offre en solaire.

  salonindustriedufuturmulhouse

Mais c’est bien le bois qui est devenu le pilier d’activité, à travers une gamme d’une vingtaine de chaudières et poëles. Pour autant, Eric Trendel évite de… s’enflammer. Il dispose de suffisamment de recul dans le métier pour se souvenir que cette activité est faite de hauts mais aussi de bas, comme le reflux constaté du début des années 2010. D’autant plus que le cas du bois-bûche pose l’enjeu de ses émissions de particules fines.  « Au global, le rebond est toutefois tangible sur le marché depuis début 2018 », constate-t-il.

Breitenbach, commune pionnière du zéro fioul

La commune de Breitenbach dans la vallée de Munster (Haut-Rhin) a été lé théâtre, ce printemps, du lancement dans le Grand Est de l’opération MaChaudiereGratuite.fr de Hellio. De la chaudière aux granulés de bois qu’elle a fait installer, la propriétaire de la maison pionnière escompte une économie annuelle de 35 % sur sa facture de chauffage.
La maison a été la seconde de France à appliquer une rénovation globale (incluant l’isolation des combles et des planchers bas) après une première dans l’Isère. Breitenbach (700 habitants) se veut moteur de la transition énergétique. Son maire Jean-Pierre Piala déclare vouloir en faire un « village sans fioul ».
hsartisans
Depuis mai dernier, HS France accueille une école de pose Bischoffsheim qui forme les artisans installateurs.
© HS France

Commentez !

Combien font "3 plus 2" ?