Canular. Et oui, hier, on s’est laissé aller à une tradition qui perdure dans la presse : le poisson d’avril.

Nos deux informations sur l’aménagement souterrain de bureaux pour le conseil régional de Bourgogne et le resort de luxe au fort des Rousses étaient bien sûr totalement inventées.

Une fois l’an, il est bon pour des journalistes économiques, réputés sérieux, de pouvoir écrire ce qui leur passe par la tête.

Mais au fait, d’où vient le poisson d’avril ?

Pour le savoir consulter la page du site l’Internaute Insolite, très bien faite :

www.linternaute.com/insolite/poisson_d_avril/poisson_d_avril-origine.shtml

Bon week-end à toutes et à tous.

Les journalistes de Traces Écrites News

4 commentaire(s) pour cet article
  1. JMPdit :

    M**DE ! je me suis fait piéger !

  2. Bernard LASNIERdit :

    J'ai bien mordu...je me suis dit "un peu fou comme idée" et j'ai imaginé les personnes qui devront y travailler. Si on ne peut plus faire confiance aux journalistes...où va-t-on ? Bravo à vous pour cette belle partie de pêche !

  3. FRAN "dit :

    Très bien ficelé, cet article. J'avoue que je m'y suis laissée prendre, mais, avec quelques critiques quant à l'usage futur des sous-sol du Cellier de Clairvaux. Je pensais que ce n'était pas très judicieux...mais, bon..., les décideurs ayant parfois de curieuses idées. Donc, même s'il y a de superbes caves en profondeur, ce que je souhaite, j'espère qu'elles seront transformées en musées ou en salles d'expo. Vous nous avez bien eu !!!!! chapeau !!!!! À bientôt.

  4. Jean-Pierre Coulpierdit :

    C'était un poisson d'avril ? Mince alors ! Il est vrai que la pêche est ouverte dans le Suzon !

Commentez !

Combien font "7 plus 5" ?