NTIC. Incubée par l'institut de l'image de Chalon-sur-Saône, On Situ poursuit sa route avec succès, depuis la reconstitution de l'abbaye de Cluny (Saône-et-Loire) qui a vulgarisé son concept de réalité augmentée.

Conduite par l’administrateur du monument, François-Xavier Verger, une visite gratuite du monument historique le 5 février, permettra au visiteur de voir les dernières installations développées en partenariat avec l'École d'ingénieurs Arts et Métiers-ParisTech.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Que d'évolutions depuis les premières maquettes en trois dimensions de l'abbaye de Cluny ! Jean-Michel Sanchez et Julien Roger, co-gérants d'On Situ étaient encore étudiants à l'Ensam de Cluny.

Cet établissement de l'école d'ingénieurs Arts et Métiers ParisTech est la genèse de l'entreprise née en 2006 sur les fondations d'un projet qui fait encore parler d'elle : Maior Ecclesia offre par l'image une déambulation dans l'abbaye telle qu'elle était au 15ème siècle.

Cela s'appelle la réalité augmentée. Des images virtuelles, en l'occurrence ici, des pans de bâtiments aujourd'hui disparus, se superposent à des images réelles - les vestiges - et redessinent l'édifice.

Pour renforcer la réalité, d'où le terme de "réalité augmentée", la luminosité de l'image numérique évolue en suivant la course du soleil. L'effet mérite d'être testé…

«Ce travail a été une porte d'entrée auprès d'équipes d'architectes, muséographes et scénographes», reconnaît Jean-Michel Sanchez. L'équipe installée pour quelque temps encore au sein de l'institut de l'image de Chalon-sur-Saône, est formée de dix jeunes gens, infographistes, informaticiens, réalisateurs audio, scénaristes.

C'est ainsi que depuis, On Situ (700 000 €  de chiffre d'affaires) a fait sa place dans le milieu de création.

Précurseur de la réalité augmentée

L'entreprise réalise les outils multimédia du  futur musée du Louvre de Lens avec le muséographe Adrien Gardère. Il y a quelques temps, il avait concouru sur celui d'Abou Dhabi avec le célèbre architecte Jean Nouvel.

En Bourgogne, on s'est aussi laissé séduire. Le musée de Bibracte a commandé trois scénographies avec voix off et musique, qui racontent l'histoire des lieux. Les "galeries numériques du Morvan" sont un ensemble d'installations multimédia qui seront déclinées sur onze sites du parc naturel régional.

On lui doit aussi récemment l’expérimentation d’un procédé original de consultation géolocalisée de photographies.

Des code-barres accrochés en différents endroits de Chalon-sur-Saône permettent de télécharger sur son téléphone portable l'image ancienne du lieu, issue des collections du musée Nicéphore Niepce.

Si On Situ a compté parmi les précurseurs de la réalité augmentée, la concurrence s'est depuis démultipliée. «Notre particularité est de cumuler les compétences de concepteurs et réalisateurs», insiste Erika Lamy, chargée de la recherche documentaire.

www.on-situ.com/on-situ-references.pdf

Article à lire aussi dans Entreprises & Performances, 16ième édition, magazine économique commun au journal le Bien Public et au Journal de Saône-et-Loire coréalisé avec les journalistes de Traces Écrites.

Commentez !

Combien font "4 plus 5" ?