PEINTURE. Spécialisée à Baume-les-Dames (Doubs) dans la peinture de pièces industrielles, Nuances Plus retrouve des couleurs.

L’entreprise se remet enfin de l’incendie qui a détruit, il y a cinq ans, son site historique et ne cesse d’investir dans l’actuel.

Engagée dans de nombreux projets : 5S, optimisation des flux, GPAO…, elle souhaite également se diversifier en retrouvant la créativité de ses débuts, lorsqu’elle…

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Opiniâtre et énergique, voilà sans doute les qualités qui définissent le mieux Gaétane Prenant.

La dirigeante de l’entreprise d’application de peinture Nuances Plus, implantée à Baumes-les-Dames (Doubs), par ailleurs membre du CJD de Besançon, y ajoute une force de caractère à soulever les montagnes locales.

Et c’est heureux car lorsque son site historique part en fumée, courant 2007, elle ne perd pas seulement des équipements précieux, mais également la mémoire d’un savoir-faire bien spécifique et, disons-le, endémique : la décoration de petits objets pour le monde de la mode, de la communication et des arts de la table.

Fondée en 1992 (*) par Gaétane et sa mère Marie-Jeanne, qui vient d’être licenciée économique par un lunetier, Nuance Plus se spécialise dans le laquage de pin’s, la décoration de sauts à champagne, de couverts estampillés Guy Degrenne, de lampes, de vêtements en pièces métalliques du couturier Paco Rabanne et par la suite, de clés 3G.

Elle s’installe dans un bâtiment en pépinière ou bientôt Stéphane, le grand frère, et Michel, le père de Gaétane, viennent prêter main-forte.

Micromécanicien de génie, ce dernier transforme de vieux robots de soudure en automates de peinture, améliorant ainsi considérablement la productivité qui reposait essentiellement sur l’huile de coude du personnel.

Difficultés à recruter

«Comme ces marchés étaient très cycliques, nous avons voulu nous tourner vers l’industrie, à l’invitation insistante de Bernard Cour, notre voisin de l’époque et patron de la société MBP, aujourd’hui située sur la commune toute proche d’Autechaux», explique la dirigeante.

Bonne pioche, Nuances Plus loue en 2004 un second bâtiment municipal qui aujourd’hui lui appartient et y asseoit une activité industrielle.

«Sans cette autre implantation, nous aurions été, après l’incendie, ni plus ni moins à la rue», fait remarquer Gaétane Prenant. Restait toutefois à remonter une pente très raide, après avoir chuté d’1,7 million d’€ de chiffre d’affaires et 19 salariés, à 600 000 € et 9 personnes.

C’est aujourd’hui en bonne voie avec un chiffre d’affaires autour du million d’€ et un effectif d’une quinzaine de salariés. La clientèle s’appelle MBP, Faurecia, Alstom, John Deere, Caterpillar, Converteam…

De 1000 m2, les ateliers s’étendent aujourd’hui sur plus de 1 700 m2 et bénéficient d’un matériel performant : rail de manutention, fours de séchage, cabines de 4 mètres pouvant traiter des pièces jusqu’à 500 kg.

Sur les deux dernières années, l’investissement atteint le million d’€. Il sera complété ces prochains mois par l’acquisition d’une machine à laver des pièces de grande dimension (entre 150 000 et 300 000 €).

«Nous voulons aussi nous engager dans une démarche 5S d'amélioration continue de la production, mieux optimiser nos flux et parfaitement maîtriser la GPAO», argumente Gaétane qui conserve toujours une petite activité de décoration pour le monde du luxe, source potentielle d’une (re)diversification.

Mais pour grossir, il faut trouver du personnel. Et c’est là que le bât blesse. Coincée entre Besançon et Montbéliard, la commune de Baume-les-Dames ne fait pas rêver les candidats potentiels...

(*) L’entreprise a fêté ses vingt ans en septembre dernier.

Crédit photos : Traces Ecrites et Nuances Plus

Commentez !

Combien font "3 plus 7" ?