AGROALIMENTAIRE. Le premier opérateur européen des produits saumonés investit 5 millions d’€ dans la construction d’une unité de transformation à Cuisery, en Saône-et-Loire, où il exploite depuis 2009 une base logistique.

L’opération génèrera la création d’une centaine d’emplois dès cet été et 200 à 250 autres à terme.

Ce développement répond à la stratégie du groupe polonais et norvégien qui souhaite transformer intégralement le fruit de ses élevages, d’autant que la France est le premier marché mondial pour ce type de productions halieutiques.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Fondé en 1966 par Jerzy Malek à Utska (Pologne), le groupe Morpol implanté en France depuis 2009 avec une base logistique à Cuisery (Saône-et-Loire) passe à la vitesse supérieure.

Il investit 5 millions d’€ dans la construction d’une unité de transformation d’une capacité de 12 000 tonnes de saumon fumé et de 10 000 tonnes de saumon frais.

Opérationnel à l’été prochain, le site favorisera la création d’une centaine d’emplois, puis jusqu’à 200 à 250 autres à terme.

«La France est pour nous un pays très stratégique car il est le premier consommateur au monde de produits saumonés et nous voulons passer de 17% de parts de marché à 30%», explique John-Paul McGinley, responsable des relations publiques chez Morpol.

La création de la plate-forme logistique (17 salariés), il y a trois ans, obéissait déjà à cet objectif, avec 6000 tonnes distribuées dans l’hexagone et plus modestement dans les pays limitrophes : Italie, Suisse, Espagne et Belgique, pour un total des ventes de 52 millions d’€.

Une autre usine en Ecosse

Le groupe Morpol (500 millions d’€ de chiffre d’affaires réalisé dans le monde, 3000 salariés),  coté à la bourse norvégienne d'Oslo, investit aussi en Ecosse, pour 10 millions d’€ dans une usine de 50 000 m2.

A sa mise en service fin 2012, il y traitera pas moins de 30 000 tonnes de poissons.

«Nous voulons transformer l’intégralité des élevages de nos fermes écossaises et norvégiennes, alors qu’aujourd’hui nous revendons 20 000 tonnes à d’autres opérateurs», justifie Jean-Yves Bernard, directeur général de Morpol France.

Dans le monde, il se consomme 1,5 million de tonnes de saumon fumé et 2 millions de poissons frais. Après les Français, les Allemands en sont les plus friands. Viennent ensuite les Britanniques.

Outre-Rhin, pour la même qualité, les prix s'affichent 40% moins chers que chez nous en raison d’une grande distribution locale davantage versée dans les prix bas.

Morpol y est devenu le leader incontesté, avec 60% de parts de marché, depuis le rachat en 2008 de la société Laschinger.

Crédit photo: Morpol
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Mr MASQUELIERdit :

    Bonjour, Pouvez vous nous communiquer le nom et l'adresse postale de votre responsable logistique. Nous souhaiterions lui faire parvenir une plaquette de présentation de nos sociétés, spécialisées dans le stockage en froid négatif et positif. Notre capacité de stockage sur nos 2 sites (Bully/Mines et port de Béthune : 30000 palettes ) Merci de votre retour. Mr MASQUELIER

Commentez !

Combien font "5 plus 6" ?