C’est en Alsace, à Molsheim que sont produites les voitures les plus luxueuses et les plus performantes au monde (*). Si un second modèle Bugatti, en plus de la Chiron, voit le jour, le site alsacien pourrait être agrandi. La marque a fêté ses 110 ans, le week-end dernier, en ouvrant les portes du site historique d’assemblage aux passionnés.


Le lien entre Bugatti et l'Alsace est encore très intime. Le constructeur né à Molsheim, près de Strasbourg, au début du 20ème siècle et devenu depuis italien puis allemand – il appartient au groupe Volkswagen –, produit actuellement deux modèles de « supercars » dans son usine de Molsheim : la Bugatti Chiron et la Bugatti Chiron Sport, des bolides commercialisés respectivement 2,5 et 2,65 millions d’€. Le moteur, un W16 8 litres à quatre turbos est fabriqué à Salzgitter en Allemagne par le groupe Volkswagen, le propriétaire de la marque depuis maintenant près de 20 ans.

polevehiculedufuturtexte


Les autres pièces nécessaires à la construction de ces véhicules d’exception proviennent du monde entier mais principalement d’Europe (France, Angleterre, Allemagne et Italie). Chez Bugatti, pas de grande ligne de fabrication robotisée. La fabrication est essentiellement artisanale et l'assemblage d'un modèle s’étale sur plusieurs mois. La plus grande attention est portée au moindre détail car chaque voiture est personnalisée à la demande du client.

Bientôt, d'autres modèles, présentés par la marque l’an dernier, seront assemblés à Molsheim comme la « Divo », une version plus aérodynamique de la Chiron. Les 40 exemplaires de cette série limitée ont déjà tous trouvé preneur pour un prix net unitaire de 5 millions d’€. À l’occasion de son 110e anniversaire, la marque a également présenté la Centodieci (110 en italien), un modèle limité à 10 exemplaires, tous déjà vendus également, à 8 millions d’€ pièce ! Les livraisons sont prévues dans deux ans. 
En 2017, l’atelier de Molsheim a produit 70 véhicules, l’an dernier 76, et cette année, il devrait atteindre plus de 80 unités.

 

Des projets d’extension de gamme et de site

bugatti
Avec ses grandes baies vitrées, l'atelier de montage ressemble plus à un showroom qu'à une usine automobile.

Bugatti emploie 330 collaborateurs dans le monde, dont 130 à l’usine historique de Molsheim. D'ici la fin de l'année, plus de 20 nouveaux employés auront été embauchés sur le site alsacien. « Nous avons été très actifs cette année, en présentant de nouvelles voitures avec toutes les activités que cela implique. C'est pourquoi il nous a été nécessaire d'embaucher », explique Stephan Winkelmann, le PDG de Bugatti Automobiles S.A.S.

 

Kremernouvellepub 


Le dirigeant évoque également la création d’un second modèle de la marque, un véhicule d'une diffusion plus large, très probablement électrique. Si ce projet aboutit, un deuxième atelier de production serait construit sur le site de Molsheim. « Nous disposons d’assez d'espace et nous avons des idées. Mais, un tel projet représente des investissements lourds et la décision implique de nombreux facteurs. Rien n’a été décidé pour le moment. » Stephan Winkelmann espère une décision de son actionnaire d’ici l’année prochaine.

moteurs
Préparation d'un moteur à Mosheim où travaillent 130 personnes.

 BPALCentreprise

Bugatti en 13 dates

chateaustjean
Le château Saint-Jean, berceau de l'entreprise (ce fut le domicile de la famille du fondateur), situé tout près des ateliers actuels.
1909 : Ettore Bugatti fils d'une famille d'artistes milanais émigrés en Alsace (alors allemande) construit une usine à Molsheim pour fabriquer des automobiles et des moteurs d’avions
1924 : production de la voiture de course Type 35. En 10 ans, elle remporte plus de 2000 victoires en compétition
1931 : production de la voiture de course Type 51
1947 : décès d’Ettore Bugatti
1956 : arrêt de la production
1963 : l’entreprise Bugatti est vendue à la société Hispano-Suiza qui sera rebaptisée Messier-Bugatti. Cette entreprise produit encore des pièces pour l’industrie aéronautique à Molsheim.
1987 : l’entrepreneur et concessionnaire automobile Romano Artioli acquiert les droits de la marque Bugatti et fonde la société Bugatti Automobili SpA. Le siège de l’entreprise est basé à Campogalliano, au nord de l’Italie.
1995 : la société Bugatti Automobili SpA fait faillite.
1998 : le groupe Volkswagen acquiert les droits de la marque Bugatti.
2005 : l’atelier de production de Molsheim est achevé. Début de production de la Bugatti Veyron.
2015 : lancement de la Chiron
2018 : lancement de la Divo
2019 : lancement de la Centodieci

winkelmannStephan Winkelmann, le PDG de Bugatti Automobiles S.A.S.

(*) Un véhicule de pré-série, dérivé de la Chiron, a dépassé cet été, le seuil mythique des 300 miles à l'heure (482,80 km/h), sur la piste d’essai de Ehra-Lessien en Basse-Saxe.

Photos fournies par l'entreprise

Commentez !

Combien font "2 plus 1" ?