Fret ferroviaire. En sursis depuis belle lurette, le transport ferroviaire chez le récupérateur de métaux Rohr s'arrête.

L’entreprise de Colmar (30 salariés, 30.000 tonnes traitées par an) a reçu, en décembre dernier, les derniers wagons pour l’acheminement de ses ferrailles vers ses clients sidérurgistes.

Dépité, son dirigeant Rémy Kentzinger évoque un «grand gâchis» et «une incohérence par rapport au Grenelle qui mettra 1 500 poids lourds de plus sur la route chaque année».

Cette mésaventure illustre un cas typique du problème des wagons isolés.

Contrairement au train complet, acheminé directement de son point de départ à son point de destination, sans remaniement intermédiaire, le wagon isolé consiste à acheminer des wagons individuels ou des groupes de wagons, qui sont assemblés pour former des trains dans les gares de triage.

Or la SNCF ne fait pas mystère que ce mode n’entre plus dans sa stratégie fret, du moins dans sa forme classique qu’incarne Rohr.

La SNCF remet en question les "wagons isolés"

L’entreprise publique a choisi de concentrer son activité sur les trafics présentant «un rapport volume-fréquence suffisant».

Ce critère laisse peu de chances aux propositions de Rohr qui datent d’ailleurs d’un an et sont restées lettre morte.

Le récupérateur propose de stocker ses volumes journaliers de 125 tonnes, le temps d’atteindre l’équivalent d’un train complet, mais cette solution n’assurerait qu’une desserte toutes les une à deux semaines, jugée insuffisante par le transporteur ferroviaire.

Côté SNCF, on ne voit qu’une solution : que Rohr pré-achemine ses trafics jusqu’à la plate-forme de regroupement du port de Strasbourg, soit tout de même une centaine de kilomètres à faire… par la route.

Rohr restait le dernier fidèle du rail dans une grosse zone raccordée au chemin de fer et regorgeant d’industriels aux activités tout à fait susceptibles d’utiliser ce mode de transport.

Mais ces derniers ont jeté leur dévolu sur la route, ou plus marginalement le fluvial.

Crédit photo: Lohr.

Commentez !

Combien font "7 plus 8" ?