Innovation. L'usine d'allumettes de la Seita à Mâcon, fermée en 1993, va devenir un repère de guiks (1). Rebaptisée Cité de l'entreprise après un sérieux rafraîchissement, elle s'apprête à accueillir un incubateur dédié à l'informatique.

Fédérées autour d'Itelios, une SSII spécialisée dans l'e-commerce installée à Paris et depuis 2004, également à Mâcon, 4 jeunes pousses forment l'embryon d'un pôle de compétences TIC (technologies de l'information et de la communication).

Après 3 années de maturation entretenue par la ville de Mâcon et la société Itelios, le pôle de compétences baptisé Inobiz est pour l'instant hébergé dans les locaux de l'école d'informatique Sup Info en attendant l'achèvement de la rénovation des locaux de la cité de l'entreprise, à la fin de l'année.

L'existence à Mâcon de l'antenne Grand Est de Sup Info (80 étudiants) n'est d'ailleurs pas étrangère à l'émergence de ce pôle. «C'est un vivier de talents qu'il serait dommage de ne pas garder dans ce territoire», estime Stephan Marrocq, dirigeant d'Itelios, lui-même ancien étudiant de cette école privée, ainsi que certains de ses associés.

Comme animateur de l'incubateur (2), Itelios détecte des porteurs de projets à la périphérie de son métier, les accompagne en amont notamment en attirant des fonds privés dans le capital des futures sociétés.

«C'est aujourd'hui notre principale activité, mobiliser des fonds pour accompagner les projets lorsqu'ils arriveront à maturité ; les jeunes entrepreneurs auront alors besoin d'investir, tant en terme technique qu'en ressources humaines», indique Stéphan Marrocq.

Petit tour d'horizon des "incubés":

Wegatt (10 salariés) a créé une plateforme d’outils technologiques pour l’animation commerciale de proximité dont elle veut donner une dimension européenne et internationale.

Magelia (6 salariés) est un éditeur de logiciel e-commerce Open-Source professionnel basé sur les technologies Microsoft.Net. Il  recrute actuellement des ingénieurs R&D spécialisés dans le développement logiciel. Toutes les deux ont obtenu un soutien financier d'Oséo.

BS4U (5 salariés) un fournisseur des solutions ERP de Microsoft Dynamics dédié à l'implémentation, la formation et le support de Microsoft Dynamics NAV. Son projet : déployer la solution en Inde à l’automne 2011, puis en Amérique du nord et en Europe en 2012.

Dernier né, en février 2011, Tetrane (3 salariés) est un éditeur de logiciels spécialisé dans l'analyse des applications informatiques, en vue d'en détecter les failles de sécurité ou les problèmes de fiabilité. Soutenue par Oséo et l'incubateur régional Prémice, Tetrane annonce un doublement de ses effectifs dans les 12 mois.

«De nouvelles sociétés vont arriver dans les 6 mois», affirme Stephan Marrocq. Itelios n'a pas attendu cette initiative collective pour incuber elle-même des jeunes pousses à la périphérie de son cœur de métier. La société de 70 salariés (5 millions d'€ de chiffre d'affaires) a suscité des vocations et est entrée au capital d'Evaway, géocomparateur de locations de vacances, Cours De Profs, plateforme communautaire d’échange de cours entre profs et Scinetik, conseil en e-business.

(1) Anglicisme de "geek" qui désigne un passionné particulièrement dans le domaine de l'informatique.

(2) Un incubateur héberge des sociétés dans leur phase de démarrage et les accompagne dans toutes les fonctions annexes à leur cœur de métier (gestion, développement financier et commercial..) A la différence de la pépinière qui, en règle générale, héberge des entreprises plus avancées dans le processus de création.

Commentez !

Combien font "8 plus 6" ?