Après Lady Green, première marque de cosmétiques bio dédiée aux jeunes filles, l’entreprise alsacienne lance Manetik, le même concept, mais pour les garçons. Avec quatre produits, la nouvelle marque débarque sur le marché à partir de juin prochain. Lysea renforce aussi son activité de distribution.

« Nous aurons enfin une gamme de cosmétiques bio complète à destination des adolescents », se réjouit Virginie Vinet, la fondatrice et dirigeante de Lysea à Entzheim (Bas-Rhin). Sept ans après Lady Green réservée aux jeunes filles, l’entreprise lance en juin prochain, Manetik, une marque pour les garçons de 12 à 25 ans. La gamme comprendra dans un premier temps quatre produits : une mousse nettoyante, un soin hydratant matifiant, un stylo gel anti-imperfections et une éponge konjac (fabriquée avec le rhizome d’une plante d’Asie du Sud-Est) au charbon de bambou.
Elle sera vite complétée dans les années à venir : « Le marché des cosmétiques pour homme est prêt. On constate que les nouvelles générations prennent soin de leur corps et de leur apparence. Il existe de vraies attentes », affirme Virginie Vinet. Comme pour le lancement de Lady Green, un panel de 90 adolescents a testé et validé la marque et la gamme (nom, logo, produits, packaging…).

femmeseco


La marque masculine profitera du réseau de distribution de Lady Green. Celle-ci est présente dans 900 points de vente en Europe (dont 700 en France) : magasins bio, instituts de beauté, spas et quelques pharmacies. Et à partir de 2020, direction l’Asie. « Nous savons qu’il y a un gros potentiel sur ce marché car les jeunes hommes asiatiques consomment beaucoup de cosmétiques et de maquillage. De plus, ils commencent à s’intéresser aux produits bio. Dans le même temps, nous essaierons d’implanter la marque Lady Green », annonce Virginie Vinet.
Pour financer le lancement de la nouvelle marque et accélérer son développement, Lysea a réussi une levée de fonds de plus de 500.000 € en décembre 2018. Bpifrance lui également accordé un prêt d’amorçage de 230.000 €. 
Créée en 2011, la société compte aujourd’hui 8 salariés pour un chiffre d’affaires de 900.000 € et vise un effectif de 15 personnes d’ici à 5 ans. La fabrication est sous-traitée auprès de cinq laboratoires, tous situés en France. 



Une activité de distribution de marques étrangères


ladygreen
La gamme pour adolescentes va s'étendre aux produits de maquillage.

Depuis deux ans, le rythme de croissance est plus soutenu grâce à la distribution de marques de cosmétique étrangères. Une activité qui a débuté l’été 2017 avec la distribution d’une marque canadienne, Suncoat Girl, qui propose des vernis à ongles pour enfant à base d’eau. Depuis ce début d’année, la société alsacienne distribue également des baumes à lèvres 100% naturels et vegan de la marque américaine Crazy Rumors.
Pour chacune de ces marques, Lysea qui a la distribution exclusive en France, gère la communication sur les réseaux sociaux et crée parfois les outils promotionnels (présentoirs, brochures…).
« Nous veillons à ce que notre offre reste complémentaire. Mais le fait d’avoir des nouveautés à proposer stimule nos propres marques. » Virginie Vinet est en veille d’autres marques, mais elle ne dépassera pas le seuil des dix. Aujourd’hui, la distribution pèse déjà 35% du chiffre d’affaires et la dirigeante se dit attentive à ce que cette activité ne dépasse pas la moitié du chiffre d’affaires car « ce qui donne de la valeur à notre entreprise, ce sont nos propres marques », insiste-t-elle. D’ici à 2020, lorsque le portefeuille de marques sera devenu conséquent, elles seront vendues en ligne dans un e-shop.



BPALC


Constituée aujourd’hui surtout de soins et accessoires pour le visage, la gamme féminine va s’étendre au maquillage et aux soins pour le corps.« Il faut sans cesse stimuler les magasins avec des nouveautés mais le développement d’un nouveau produit prend entre 12 et 18 mois ! »
Le temps de développement est d’autant plus long que Lady Green ne met pas un produit sur le marché sans être passé par les testeuses (plus de 400 jeunes filles) qui pré-valident chaque nouveauté. « Cela ralentit la mise sur le marché, mais garantit le succès de nos produits. C’est un bel outil marketing et cela nous permet d’être plus proches de notre clientèle », souligne Virginie Vinet.

Qui est Virginie Vinet ?

Virginie Vinet, 37 ans, est diplômée de l’École supérieure de commerce de Toulouse. Elle débute sa carrière au Canada et se spécialise en marketing dans le secteur de la beauté. Au sein de Publicis et l’entreprise de cosmétique canadienne Lise Watier, elle travaille pour de grandes marques de cosmétiques comme L’Oréal.
De retour en France, elle crée Lysea en 2011, et la marque Lady Green en 2012. Depuis 2014, son mari Adrien Vinet a rejoint la direction de l’entreprise. En 2017, Virginie a été lauréate d’argent du prix à l’International des Trophées les Femmes de l’économie Grand Est.

Commentez !

Combien font "1 plus 1" ?