Atelier de montage des pédales chez Look Cycle.
Atelier de montage des pédales chez Look Cycle.

CYCLES. L’entreprise de Nevers (Nièvre), numéro un mondial de la pédale automatique route, décroche un nouveau prix de l’innovation.

Après l’INPI à maintes reprises, le ministère du redressement productif que dirige le Bourguignon Arnaud Montebourg et Oséo distinguent le fabricant de vélos route et VTT.

Hier à Dijon, il s'est vu décerner le Prix régional de l’innovation industrielle.

Look Cycle fait partie des derniers spécialistes des cycles à produire encore  en France.

Un choix qui s’est jusqu’alors révélé payant, mais pour combien de temps encore, s'interroge Dominique Bergin, président de l’entreprise.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

On aurait pu croire Dominique Bergin, président de Look Cycle, un rien habitué, pour ne pas dire blasé de collectionner des prix de l’innovation.

Pourtant, avec plus de 200 brevets détenus par l’entreprise de Nevers (Nièvre), dont la moitié déposés ces douze dernières années, et le titre envié de PME la plus innovante de France, décerné en 2009 par l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), il y aurait de quoi (*).

Et bien, pas du tout ! Le chef d’entreprise ne cachait pas sa joie juste avant la remise du prix de l’innovation industrielle pour la région Bourgogne, décerné, hier à Dijon, par le ministère du Redressement productif et Oséo.

Il faut dire que la recherche et le développement font partie de l’ADN du leader mondial de la pédale automatique route - une invention maison -, avec un budget dédié frisant les 5 millions d’€, soit 11% du chiffre d’affaires.

« Nous venons de mettre au point une pédale intelligente qui mesure la puissance et la fréquence de pédalage », explique Dominique Bergin

cmontanari@maisondesentreprises.com
Dominique Bergin, président de Look Cycle, en compagnie de François Patriat, président du conseil régional de Bourgogne.

« On décroche violemment »

Look Cycle qui excelle aussi dans la fabrication de cadres notamment en carbone (**), vend dans le monde entier. Sur les 44 millions d’€ de chiffre d’affaires, 75% sont réalisés à l’international.

« Innovation et internationalisation font notre succès, mais pour combien de temps encore ? », confesse Dominique Bergin.

Le dirigeant rappelle à ce propos que la moitié de ses productions se fait en France : 100% des pédales, évidemment toute la conception issue d'une équipe de 13 personnes et les finitions des cadres.

L’unité de Nevers, qui emploie 180 personnes, investit pas moins d’un million d’€ chaque année en outillages, moules et machines de tests.

« On décroche violemment en France pour la compétitivité et nous ne sommes aujourd’hui plus crédibles industriellement en raison des charges, taxes et impôts en tout genre », regrette le président de Look Cycle.

La création courant 2001 d’une unité en Tunisie permet de réduire les coûts pour les productions plus basiques, mais jusqu’à une certaine limite.

« Notre déficit de compétitivité frise les 15% et ce n’est plus tolérable vis-à-vis de nos principaux concurrents », se désespère Dominique Bergin.

Cadre carbone d'un vélo Look, mis au point à Nevers (Nièvre).
Cadre carbone d'un vélo Look, mis au point à Nevers (Nièvre).

(*) L’entreprise a également remporté à quatre reprises le Vélo de l’année en France et plusieurs fois l’Étoile du Design. Elle a aussi obtenu le prix IF du Design en Allemagne en 2010.

(**) Le fabricant de cycles est l’inventeur du premier cadre en carbone et du premier cadre carbone monobloc de piste.

Crédit photos :  © JP Erhmann et Vincent Arbelet

Commentez !

Combien font "8 plus 8" ?