Les Charcutiers d’Alsace vont déménager de Hoerdt à Reichstett, à une dizaine de kilomètres, là où en deux ans ont été édifiées une plate-forme logistique et la nouvelle usine Pierre Schmidt, l’une des trois sociétés et marques du groupe charcutier. Les travaux de cette opération de 8 millions d’€ doivent démarrer à l’automne pour une mise en service à l’automne 2022.


Première ETI de l’agroalimentaire d’Alsace avec 145 millions d’€ de chiffre d’affaires et 900 salariés en haute saison, le groupe Pierre Schmidt basé à Weyersheim au nord de Strasbourg, poursuit ses investissements. Il regroupe trois entreprises de charcuterie : Pierre Schmidt à Weyersheim, Stoeffler à Obernai et Les Charcutiers d’Alsace à Hoerdt.
En 2019, le groupe a construit une plate-forme logistique de 7.600 m2 à Reichstett pour assurer la logistique de Pierre Schmidt et de Stoeffler. En 2020, sur le même site, une nouvelle unité de production pour Pierre Schmidt a vu le jour. En 2022, ce sera au tour de Les Charcutiers d’Alsace de s’installer à Reichstett.



bpest

Un troisième bâtiment, d'une surface de 4.000 m2, sera construit à côté des deux autres. Les travaux démarreront cet automne pour un déménagement prévu à l’automne 2022. Car le site actuel de Hoerdt d’une surface de moins de 3.000 m2 est « un peu ancien », concède Laurence Cahen, la PDG du groupe. Il sera vendu : l'acheteur a déjà été trouvé.

L’investissement d’environ 8 millions d’€ nécessaire à la construction de la nouvelle usine sera consacré à 75% à l'immobilier et à 25% au renouvellement d’équipements. Moins de 10% du montant total est financé par le fonds de soutien à l’investissement industriel du plan France Relance. « Cette aide nous permettra d’aller plus vite », se félicite la dirigeante. La synergie entre les différentes usines jouera à fond, à l’instar de la centrale de génération du froid de Pierre Schmidt dont profitera Les Charcutiers d’Alsace.


De 1.600 à 2.500 tonnes de produits par an

filiereporcine
Le groupe Pierre Schmidt a développé une filière porcine locale qui lui permet de bénéficier du label « Savourez l’Alsace ».


Le but du déménagement est d’augmenter la capacité de production. Actuellement, Les Charcutiers d’Alsace commercialisent 1.600 tonnes de produits par an. Le nouveau site va presque doubler sa capacité, à 2.500 tonnes. Si ce chiffre est atteint, une quinzaine de personnes pourrait être embauchée. Aujourd’hui, la société emploie 50 salariés pour un chiffre d’affaires de 10 millions d’€.

Sous la marque La Maison Adam, les produits des Charcutiers d’Alsace sont commercialisés dans les enseignes de la grande distribution, surtout en Alsace et dans une moindre mesure, dans les départements limitrophes. « Nous sommes très réactifs. Nos clients peuvent passer commande le matin et être livrés à midi ou avant », assure Laurence Cahen. L’addition d’une petite flotte de camions et de prestataires externes favorise cette réactivité.


flandria


L’année 2020 a été stable pour le groupe charcutier, grâce à sa forte présence dans les rayons de la grande distribution avec ses trois marques Pierre Schmidt, Stoeffler, La Maison Adam ainsi que sous marque de distributeurs. La restauration hors foyer (RHF) constitue son deuxième marché. « Les ventes ont été bonnes sur la gamme libre-service. A la coupe, c’était plus compliqué, mais le retard a été rattrapé en fin d’année. En RHF par contre, nous avons subi un arrêt complet pendant une grande partie de l’année », explique la PDG.

Pour 2021, le groupe fait le pari de la croissance. « Nous avons réorganisé nos forces de vente », poursuit la dirigeante. Le groupe attend aussi des développements à l’export qui représente 10% de son chiffre d’affaires, principalement en Allemagne, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg et en Espagne. Chapeauté par la holding PSF, dont le président est Pierre Schmidt, le capital du groupe agroalimentaire est majoritairement familial. Laurence Cahen est la présidente du directoire.

 

directeur
Jean-Michel Kruth dirige Les Charcutiers d'Alsace, l'une des filiales du groupe Pierre Schmidt.

 

Photos fournies par l'entreprise.

Commentez !

Combien font "2 plus 7" ?