Le transporteur et logisticien lorrain MGE a inauguré le 19 septembre à Contrexéville, dans les Vosges, une plateforme multi-activités de 7.500m² dédiée en grande partie au stockage, tri et à la réparation de palettes pour le compte d’industriels de la boisson dont son voisin, Nestlé Waters. L’entreprise qui emploie 650 personnes a injecté 5,5 millions d’€ dans son projet. Et a démarré hier 23 septembre une nouvelle activité, de réparation et de maintenance de poids-lourds.


Le groupe de transport et logistique lorrain MGE se plie en quatre afin de répondre aux besoins de conditionnement des eaux minérales puisées par Nestlé Waters dans les Vosges. Il a inauguré le 19 septembre dernier à Contrexéville (Vosges) une plateforme de 7.500 m² au voisinage des deux usines d’où sortent chaque année 1,5 milliard de bouteilles d’eaux  minérales des marques Vittel, Contrex et Hépar.
Plus de 300 personnes avaient été conviées à l’événement. Dans l’enveloppe de 5,5 millions d’€ mise sur la table par MGE, la moitié a été consacrée aux activité de tri, réparation et stockage de palettes. Celles-ci affichent un format dit « brasseur » adapté aux besoins de l’industrie des boissons. Elles sont identifiables entre mille par leur couleur rouge.
Tout a démarré en mai 2017 avec l’acquisition de Vogep et Transports Develotte, deux sociétés vosgiennes totalisant 55 salariés. Vogep assure le stockage, le tri et la réparation des fameuses palettes et Develotte leur transport en lien avec les usines d’embouteillage de Nestlé Waters.


BPALCtransmission

« Cette opération de croissance externe a offert à MGE l’opportunité de se positionner sur un nouveau métier, celui de prestataire industriel. Elle a également été génératice de flux de transport en amont et en aval de la plateforme », éclaire Philippe Virtel, PDG du groupe.

Dans le détail, l’activité s’organise dans le cadre d’un contrat avec la société toulousaine spécialisée dans la location et la gestion de palettes Transports Develotte, prestataire privilégié de Nestlé Waters. Vogep en est l’un de ses 13 centres de services en France.
Dans la continuité de son acquisition, MGE a poursuivi le projet de construction d’un nouvel entrepôt engagé par l’ancien dirigeant Patrick Develotte. « Le renouvellement le 4 mai 2018 du contrat pluriannuel avec LPR-La Palette Rouge, a déclenché dans les deux semaines qui ont suivi, l’acquisition d’un foncier auprès de la communauté de communes Terre d’eau. Nous avons ensuite dû tenir un timing serré pour livrer la plateforme en onze mois », détaille Philippe Virtel.


Ergonomie et robotique

mgetri
L’ergonomie et l’automatisation de l’atelier de réparation ont été particulièrement travaillées. © Philippe Bohlinger

L’activité de Vogep constitue un service industriel loin d’être anodin. Quelques 2 millions et demi de palettes rouges vont transiter chaque année par le site de Contrexéville avant de rejoindre les usines de Nestlé Waters, mais aussi la Brasserie de Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) et Kronenbourg à Obernai (Bas-Rhin). 

En amont de l’atelier de réparation où travaillent une trentaine de personnes, les palettes détériorées, mélangées, souvent encombrées d’étiquettes ou encore de résidus de films plastiques s’amoncellent. Elles sont triées, réparées et mises en peinture dans les 1.600 m² conçus par le breton ENJ-Concept. Ici, les postes de travail profitent largement des progrès réalisés ces dernières années en matière d’ergonomie et de robotique. Un convoyeur entièrement automatisé alimente les cinq postes de réparation des palettes entières.
Les bois de restauration sont fournis par un sous-traitant de LPR-La Palette Rouge implanté en-dehors du Grand Est, mais Philippe Virtel ne désespère pas rapatrier l’approvisionnement dans les Vosges.

 

LCRDijon


De son côté, le vaste hall de stockage de 3.000 m² qui jouxte l’atelier bénéficie d’un système de parois ventilées qui abaisse naturellement le taux d’hygrométrie des palettes sous la barre des 35%, la limite fixée par les clients entre terme d’hygiène et de tenue des emballages en carton. Deux fours au gaz viennent en appui, en cas de pic d’activité.
Si l’activité de Vogep tourne depuis mars dernier, MGE a lancé ce lundi 23 septembre sur sa plateforme un atelier de réparation et de maintenance de poids-lourds, ainsi qu’un atelier de conditionnement. « Il s’agit d’une prestation logistique à haute valeur-ajoutée d’emballage de produits alimentaires », expose Philippe Virtel.

Qui est Philippe Virtel ?

mgepatron
© Philippe Bohlinger
Le PDG de MGE, entreprise fondée de 1882, est à la tête d’un groupe basé à Chavelot (Vosges) dans l’agglomération d’Epinal qui compte 650 salariés pour un chiffre d’affaires de 75 millions d’€. Arrivé à la tête de MGE il y a 32 ans, Philippe Virtel a organisé patiemment la croissance de sa société en s’appuyant sur une équipe dirigeante composée notamment d’anciens conducteurs.
« Lorsque j’ai repris l’entreprise, je me suis interrogé sur les perspectives que je pouvais offrir à mes conducteurs », remarque-t-il.
Le dirigeant qui a acquis six sociétés ces trois dernières années s’est fixé l’horizon 2021 pour atteindre 100 millions d’€ de chiffre d’affaires, soit un doublement de l’activité en cinq ans.

 

Commentez !

Combien font "2 plus 9" ?