EXPORT. Fournitures Hospitalières se sent pousser des ailes, direction l’innovation et les États-Unis.

Fabricant de prothèses pour la chirurgie des articulations, la PME de Heimsbrunn (Haut-Rhin) vise le marché américain pour une double raison.

«Ce serait un relais de croissance et s’imposer là-bas, c’est l’assurance d’obtenir une reconnaissance internationale dans notre métier», souligne Jean-Marc Idier, son directeur général.

Cliquez sur les photos si vous souhaitez les agrandir.

Cette percée s’amorce. Fournitures Hospitalières, qui se dénomme également FH Orthopedics du nom de sa filiale commerciale, a concrétisé sa 1ère vente outre-Atlantique en 2009. La filiale créée sur place doit procurer dans les 4 ans, 15 % du chiffre d’affaires.

Celui-ci est lui-même en croissance constante : «Depuis 2008, nous avons progressé de 20 %», souligne Jean-Marc Idier. La PME de 150 salariés affiche aujourd’hui un chiffre d'affaires de 25 millions d’€.

Le deuxième axe d’avenir transcende la géographie du portefeuille clients : il a trait à l’innovation. FH Orthopedics a déjà développé plusieurs implants de nouvelle génération pour les articulations que ces produits sont chargés de réparer : hanche, genou, épaule.

Il s’impose dans les domaines pointus de la chirurgie des petits os ou encore les ligaments croisés, dont la rupture fait la Une lorsqu’elle concerne tel sportif de haut niveau qu’elle va rendre indisponible un certain temps…

Le fonds stratégique d’investissement au capital

Un thème nouveau concerne les matériaux. Avec l’Insa, l’école d’ingénieurs de Strasbourg, l'entreprise planche sur des revêtements de surfaces inédits. Et elle embauche un ingénieur matériaux.

Ces différents développements imposent de consolider les fonds propres. Ce que FH a entrepris en 2008 avec un apport extérieur de 7 millions d'€ dont 3,5 millions du FSI (Fonds stratégique d’investissement), l’outil public dont il a été le premier bénéficiaire en Alsace. Le FSI détient 14 % du capital de la PME.

L’entreprise a logiquement été mise en valeur par le fonds public et son bras armé la Caisse des dépôts à l’occasion de sa présentation aux acteurs économiques et chefs d’entreprise alsaciens à la mi-octobre.

Depuis son lancement il y a 3 ans, le FSI est entré au capital de 5 entreprises alsaciennes (1) pour un montant cumulé de 38,5 millions d’€.

S’ajoutent 52 sociétés financées à hauteur de 138,8 millions d’€ via les fonds nationaux ou régionaux affiliés, comme le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA).

(1) De Dietrich Process Systems (équipements pour la chimie), Windhurst Industries (cloisons amovibles Clestra et meubles en kit Parisot), GLI International (bouteilles et systèmes de stockages de GPL et gaz liquéfiés), Forenap (développement de médicaments contre les maladies du système nerveux central), Fournitures Hospitalières.

Commentez !

Combien font "5 plus 7" ?