Zéro émission de CO2. Ces prochaines semaines, le Pôle Véhicule du futur Alsace-Franche Comté démarre un projet européen de trois ans sur les matériaux de la voiture électrique.

Doté de 3 millions d’euros, «e-light» associe le pôle de compétitivité à sept partenaires : des universités et entreprises espagnoles, britanniques et allemandes ainsi que l’italien Pininfarina, la référence internationale du design auto.

L’objectif consiste à trouver les matériaux qui permettent d’alléger le véhicule électrique, pas uniquement en se focalisant sur le poids des batteries.

Autre projet européen dans lequel est engagé le Pôle Véhicule du futur. "Enevate" crée un réseau d’échanges d’expériences sur le véhicule électrique, par ailleurs sujet de son projet le plus emblématique, la F-City de FAM Automobiles à Etupes.

Depuis sa désignation comme pôle de compétitivité il y a cinq ans, 70 projets ont été labellisés. Ils impliquent 181 entreprises et 114 équipes de recherche, pour 178 millions d’euros d’investissements publics et privés.

C'est l’un des pôles de compétitivité les plus «productifs» parmi les 71 du pays, toutes spécialités confondues.

Contact : Philippe Chican, directeur de programmes, phc@vehiculedufutur.com

Commentez !

Combien font "4 plus 1" ?