Tendance. L'idée est séduisante et dans l'air du temps : des distributeurs automatiques de lait cru apparaissent sur les parking des grandes surfaces.

L'initiative revient à des éleveurs à la recherche d'une voie de diversification.

Second à s'être installé en Franche-Comté (1), Raphaël Chamoutin fait un bilan mitigé de près de 6 mois d'activités sur le parking du Géant Casino de Lons-le-Saunier (Jura).

«Nous avons trouvé une clientèle de proximité fidèle qui vient jusqu'à 4 fois par semaine, en revanche, il est plus compliqué d'accrocher la clientèle occasionnelle qui vient remplir son caddie une fois par semaine», explique cet éleveur de 24 ans, à la tête d'une exploitation de 60 laitières à Comté, organisée sous forme de Gaec avec ses parents, à Pimorin (Jura).

Mais il faut laisser du temps au temps.

«L'automatisme de la machine est un frein pour certaines personnes et généralement, les gens n'ont pas le réflexe d'apporter leur bouteille à remplir, bien qu'ils peuvent en acheter une sur place à 20 centimes», ajoute t-il.

Du lait cru comme à la ferme

Trait du matin, non pasteurisé et non écrémé, le litre de lait est vendu 1 €. «Il ne remplacera pas le lait demi-écrémé, le plus commercialisé, mais son prix devient intéressant par rapport à un lait entier en grande surface», ajoute t-il.

Le distributeur d'une capacité de 150 litres est doté de cuves réfrigérées à 4 degrés. L'éleveur jurassien le remplit chaque jour à hauteur de 80 litres. Il récupère le surplus non vendu pour nourrir les veaux de la ferme.

Autorisé par une patente sanitaire délivrée par la direction des services vétérinaires, l'investissement s'est élevé à 50 000 €.

«Pour l'heure, cette diversification n'apporte pas de revenu complémentaire, mais en atttendant, elle reste intéressante en terme de temps, soit 2 heures par jours, entre la livraison et le nettoyage», affirme Raphaël Chamoutin.

Au nombre d'une centaine en France, ce genre d'initiatives fait des petits. Un agriculteur de Dorans (Territoire de Belfort) annonce une installation prochaine à l'hypermarché Leclerc de Belfort.

2010 a vu également une implantation à Tournus et à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ainsi qu'à Besançon.

(1) Le premier s'est installé l'été 2010 à l'hypermarché Leclerc de Montbéliard, à l'iniitative des frères Breuillot, éleveurs à Montbéliard.

Crédit photo: Gaec Chamoutin

www.mondistributeurdelait.com

Commentez !

Combien font "9 plus 3" ?