Innovation. Malmené durant la crise, qui l’a vu perdre 40% de son activité, le groupe jurassien DSI Plastics (12 millions d’euros de chiffre d’affaires, 200 salariés) rebondit par l’innovation.

Ce spécialiste de la pièce en plastique de quelques grammes jusqu’à 50 kilos, implanté à Viry, mais également en Pologne, près des frontières tchèque et slovaque, passe du rang de sous-traitant à celui de fabricant de produits propres.

«Nous n’abandons pas pour autant nos productions traditionnelles pour le compte de l’automobile, du jouet ou encore de l’ameublement, mais nous voulions aussi intégrer des fabrications maison», explique Frédéric Dubly, président de DSI Plastics.

La création d’un centre de R&D, composé de 6 ingénieurs et techniciens, fait des merveilles avec la sortie de six produits nouveaux brevetés en un an.

L’un d’entre eux s’adresse au transport maritime. Il s’agit d’un scellé, baptisé SEALRF www.dsiplastics.com, à apposer sur un conteneur intégrant un puce RFID (*) moulée.

Un réseau de compétences

«Cela devrait sécuriser considérablement les transporteurs et leurs clients, car s’il y a violation, on peut immédiatement le savoir grâce à une lecture à distance, et pour peu que l’on y adjoigne un système de géo-localisation, la traçabilité du conteneur sera quasi-parfaite», précise le dirigeant.

D’autres produits innovants sont en cours de développement. Tenus encore confidentiels, ils s’adressent au secteur de la manutention et des énergies renouvelables (panneaux solaires).

Le groupe DSI Plastics veut toutefois aller encore plus loin. Avec l’aide d’autres actionnaires, il vient de monter Palforce, une société qui fédère un réseau de compétences.

À titre d’exemple, si l’un des membres fondateurs souhaite un spécialiste en calcul de structure très complexe, il peut plus facilement trouver la personne idoine avec son seul carnet d’adresses.

(*) Identification par radio fréquence.

Crédit photo: DSI Plastics

Commentez !

Combien font "1 plus 7" ?