L’affaire n’est pas banale car encore assez confidentielle dans les milieux du droit. Les cinq avocats associés du cabinet dijonnais Du Parc Avocats accueillent le notaire Camille Sauvadet-Perriau au sein d’une société pluriprofessionnelle d’exercice (SPE) en cours de finalisation. Il s’agit d’une association, dans tous les sens du terme, permise par la loi dite « Macron », lorsque l’actuel président de la République officiait comme ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique sous François Hollande.

La loi sur les professions protégées (notaires, greffiers, huissiers) du 6 août 2015, dite Loi Macron, a insufflé un vent rafraîchissant au sein de corporations, certes connues et reconnues, appréciées autant que craintes, mais à tort ou à raison, à l’image......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "7 plus 7" ?