Investissement. L’entreprise Sahgev, fabricant de vérins hydrauliques pour les tractoristes agricoles, comme John Deere, n’est pas restée les pieds dans le même sabot durant la crise.

À une baisse significative d’activité, l’industriel implanté sur 12 000 m2 d’ateliers à Gevigney et Mercey (Haute-Saône) répond par une forte politique d’investissement, doublée par la création d’un véritable service commercial et le renforcement de sa R&D.

Un programme de 3 millions d’€, étalé jusqu’en 2011, lui permet de renforcer ses équipements.

Il porte sur l’acquisition d’une nouvelle chaîne de peinture, d’un banc de test, de nouveaux moyens de soudage, ainsi que l’extension de 1 000 m2 de la logistique.

De nouveaux produits en gestation

Un service commercial, placé sous la responsabilité de Pierre-Antoine Quivogne a été constitué avec succès. Une quarantaine de nouveaux clients intègrent depuis deux ans le portefeuille de l’entreprise qui se diversifie auprès des constructeurs de matériel de voirie.

Le développement de nouveaux produits fait également partie des priorités.

Au service R&D, cinq ingénieurs et techniciens, dont deux recrutés récemment, constituent une force de frappe pour mettre au point des vérins plus pointus.

La société Sahgev (125 personnes, dont une quinzaine d’intérimaires), fondée en 1981, est dirigée par Jean-Luc Quivogne (P-DG), assisté au poste de directeur général par Alain Vernier.

Elle mise sur 20 millions d’€ de chiffre d’affaires cette année contre 16 millions d’€ réalisés en 2010.

Crédit photo: Sahgev

1 commentaire(s) pour cet article
  1. Portail automatiquedit :

    Merci pour cet article.

Commentez !

Combien font "1 plus 7" ?