Toute l'équipe de Traces Ecrites News vous souhaite une belle et bonne année.


Une décennie s’achève, une autre commence en forme de paradoxe. Alors que l’économie va beaucoup mieux dans de nombreux secteurs - le baromètre qu’offre l’industrie, spécialement dans l’Est, le prouve – l’exigence sociale n’a jamais été aussi forte.

Pour ces vœux et ce second jour de l’année, notre propos n’ira pas sur ce terrain tant expliqué par ailleurs. Restant fidèle à une information illustrant le dynamisme d’entrepreneur(e)s du Grand Est et de Bourgogne–Franche-Comté, nous continuerons en 2020 à vous faire découvrir de belles aventures, de jolis parcours et la multitude d’initiatives orchestrées par cette communauté humaine qui s’appelle l’entreprise.

bamboo
Bientôt une BD chez Bamboo Edition qui parle avec delicatesse et sincérité de racisme ordinaire. A paraître le 5 février. © Bamboo Edition

En changeant toutefois notre modèle économique. Le site Traces Ecrites News deviendra payant dans les prochaines semaines. L’information que nous proposons impose en effet une exigence de qualité qui nécessite des moyens financiers plus importants. Et puis surtout un travail qui mérite, avec une équipe de neuf journalistes, d’être valorisé.

En dix ans, nous avons fédéré un lectorat fidèle - entre 5.000 et 6.000 visites quotidiennes de 4,5 minutes en moyenne – qui, nous l’espérons, continuera en grande majorité de nous suivre sur cette voie avec une offre de tarifs attractifs.

En attendant, réécoutons Redemption Song, cette chanson de Bob Marley dans une magnifique version à plusieurs artistes (« Playing for Change », Jouer pour le changement / Chanson autour du monde) en appréciant ces paroles :

« Nous avançons dans cette génération triomphante
Ne voudrais-tu pas m'aider à chanter ces chansons de liberté ?
Parce que tout ce que j'ai, c'est des chansons de rédemption
Des chansons de rédemption
Emancipez-vous de l'esclavage mental
Personne d'autre que nous-mêmes ne peut libérer nos esprits… »

Ce que François Sureau, dans son dernier livre : Sans la Liberté (Tracts/Gallimard) le formule à sa façon en écrivant : « Nous assistons sans mot dire au remplacement de l’idéal des libertés par le culte des droits. »

De nouveau, une belle année 2020 à toutes et tous,
Christiane Perruchot et Didier Hugue

Commentez !

Combien font "6 plus 5" ?