L’annulation ces derniers jours en Bourgogne d’événements de moindre ampleur que la foire internationale et gastronomique de Dijon, prévue du 6 au 15 novembre, et le classement le 8 octobre de la capitale régionale en zone d’alerte renforcée limitant les rassemblements à 1000 personnes, laissait peu d’espoirs à l’organisateur de pouvoir la maintenir. Sur décision préfecture ce 9 octobre, elle est annulée.


C’est l’événement le plus important pour Dijon Congrexpo, l’association gestionnaire par délégation de service public de la ville, du parc des expositions de Dijon. L’annulation de la foire internationale et gastronomique ôte à l’organisateur 60% de son chiffre d’affaires annuel qui s’est élevé en 2019 à 8 millions d’€. Et surtout sa marge bénéficiaire qui lui permet d’investir dans l’entretien des installations.

« La foire paie toute la masse salariale de l’année [ 28 personnes, ndlr ]», affirme Jean Battault, président de DijonCongrexpo. « Même avec une jauge réduite de visiteurs [ 160.000 en 2019 ] et moitié moins d’exposants, l’événement n’aurait pas été déficitaire », regrette t-il.

Dijon Congrexpo va donc renouveler l’activité partielle dont bénéficient 24 des salariés depuis le confinement, les salons n’ayant à nouveau été autorisés par le gouvernement qu’à partir du 1er septembre. Les organisateurs dijonnais n’auront donc pas la chance de leurs collègues strasbourgeois et messins qui ont pu organiser leur foire, début et fin septembre, avec des résultats moindres mais acceptables.

Tous les parcs des expositions se trouvent en sous activité, à l’instar de Micropolis à Besançon qui n'avait réalisé au 15 septembre, qu’un million d'€ de chiffre d’affaires sur les 7 effectués chaque année. Beaucoup devront certainement demander à leur collectivité de tutelle de renflouer leurs comptes.


Nous publions intégralement le communiqué de presse de l’organisateur, Dijon Congrexpo


« Le vrai-faux suspense a pris fin.

En informant cet après-midi par courrier le Président de Dijon Congrexpo qu’elle ne pourrait avoir lieu, le Préfet de région vient de sonner définitivement le glas de la 90e édition de la Foire Internationale et Gastronomique.
Cette issue ne faisait en réalité guère de doute depuis quelques jours et l’annonce hier soir par le ministre de la santé et des solidarités du passage dès samedi de la métropole dijonnaise en zone d’alerte renforcée, interdisant les rassemblements de plus de 1.000 personnes.
Absence de concertation, reports successifs de décision pour aboutir à une annulation à moins d’un mois de l’ouverture… Dijon Congrexpo persiste à déplorer une méthode incompréhensible et peu respectueuse de l’organisateur mais aussi de l’ensemble des acteurs mobilisés depuis de longs mois dans la préparation de cet événement majeur de la vie régionale.
Naturellement, Dijon Congrexpo ne peut que souscrire à l’urgente et impérieuse nécessité d’accentuer les mesures de protection de la population afin d’enrayer la dégradation de la situation sanitaire.
Il convient cependant de prendre en considération les graves conséquences économiques qu’entraîne la non-tenue de la foire.
En effet, au-delà des exposants, prestataires et partenaires directement touchés, plusieurs secteurs de poids de l’économie locale qui bénéficient habituellement d’importantes retombées, près de 6 millions d’euros chaque année, à l’occasion de l’événement : hôtellerie-restauration, commerce, transports, tourisme...verront également leur activité lourdement impactée.
Sans oublier les 160 000 visiteurs privés de ce grand rendez-vous d’automne auquel ils démontrent année après année leur attachement.
Dijon Congrexpo partage aujourd’hui la déception ressentie par tous.
Son conseil d’administration et ses équipes tiennent à adresser leurs pensées les plus chaleureuses à tous : exposants, visiteurs, et prestataires, sans oublier les nombreux partenaires, bénévoles le plus souvent, pour lesquels la foire représente chaque année l’unique occasion de montrer leur savoir-faire et promouvoir leur activité.
Dijon Congrexpo les remercie de leur fidélité et leur donne d’ores et déjà rendez-vous à la foire 2021 pour célébrer ensemble le 100e anniversaire de l’association ! »

Jean Battault, président de Dijon Congrexpo
Dijon, le 9 octobre 2020

Commentez !

Combien font "5 plus 6" ?