Le leader mondial de la transformation de mirabelles va injecter 9,9 millions d’€ sur son site de Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) afin d’augmenter ses capacités de conditionnement et diversifier la transformation de fruits. La coopérative de 200 producteurs compte entre autres relocaliser la production de variétés de cerises massivement importées des Etats-Unis et de Turquie.

« La planète, c’est l’outil de production numéro un de Végafruits ; à ce titre, nous nous devons d’en prendre soin. » Bruno Colin, le directeur de cette coopérative basée à Saint-Nicolas-de-Port, près de Nancy (Meurthe-et-Moselle) plante le......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "8 plus 10" ?