Innovation. Le charbon de bois a un nombre d'applications inimaginables, au-delà du barbecue estival. Il reverdit les pelouses à faire pâlir un Anglais, soigne les troubles digestifs et dépollue les eaux salies d'hydrocarbures…

Ingénieur Arts et Métiers, Jean-Christophe Léger connaît bien le matériau pour avoir travaillé à l'usine de carbonisation du bois Lambiotte à Prémery (Nièvre), fermée en 2002. Il décide alors d'en explorer les vertus dans sa propre société : Témotec. Ses recherches aboutissent à l'élaboration de plusieurs produits élaborés, commercialisés depuis le printemps par une seconde société, La Carbonerie, qu'il installe à Pierre-de-Bresse (Saône-et-Loire).

Les granulés carbonés, broyés plus ou moins grossièrement selon l'utilisation finale, sont la base d'une gamme de produits aux multiples applications, sans véritable lien entre elles. La porosité du charbon de bois lui permet d'absorber des produits organiques et de les libérer. De plus, les propriétés varient selon les essences. La Carbonerie utilise les espèces locales : chêne, charme, hêtre, résineux.

Développement de nouveaux produits

Principaux débouchés pour l'instant : les golfs et les terrains de sport. Avec la collaboration du CNRS de Nancy et de l'Inra de Dijon, Jean-Christophe Léger met au point un engrais doublé d'un fongicide, par l'ajout de produits organiques. «La libération des actifs le rend efficace pendant trois mois et de surcroît entièrement bio», explique Jean-Christophe Léger. Le golf de Monaco lui a rapidement fait confiance et, de green en green, il multiplie ses clients dans plusieurs pays d'Europe.

Deux autres familles de produits sont en cours de développement : l'alimentation animale pour ses capacités à développer la flore bactérienne digestive et les biotechnologies pour ses facultés de filtration et de dépollution.

Lauréat du concours national de la recherche 2010 d'Oséo et du réseau Bourgogne Entreprendre, la jeune société (4 salariés, 200 000 euros de chiffre d'affaires) prépare un dépôt de brevet.

Le dirigeant projette par ailleurs de rapatrier son atelier de carbonisation de bois à Pierre-de-Bresse.

www.lacarbonerie.eu

Crédit photos: La Carbonerie

Commentez !

Combien font "1 plus 5" ?