En ce mois de janvier, le projet de loi anti-gaspillage qui prévoit d'interdire la destruction des invendus d’ici à 2021, suit son cours législatif. En dehors des responsabilités environnementales qu’elle induit, la future loi donne toute sa place à des associations comme la strasbourgeoise La Banque de l’Objet qui collecte des produits non alimentaires neufs pour les publics en situation de précarité.

Grâce à la Banque de l’Objet, les entreprises alsaciennes peuvent participer à une démarche solidaire et écologique. Cette association récupère tout type de produits non-alimentaires utiles au quotidien tels les produits d'hygiène et d'entretien, les vêtements, chaussures, articles......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
4 commentaire(s) pour cet article
  1. Banque de l'Objetdit :

    Bonjour, Pour connaître les acteurs du réemploi dans la région Auvergne Rhône Alpes, nous vous invitons à vous rapprocher de la CRESS AURA (Chambre Régionale de l'Economie Sociale et Solidaire): http://www.cress-aura.org Ils pourront vous indiquer s'il existe une association équivalente à la Banque de l'Objet dans votre région. Pour la région grenobloise, il existe un guide qui répertorie les différents acteurs du réemploi : http://www.moinsjeter.fr/sites/default/files/mini-annuaire-reemploi_livret.pdf Merci pour vos encouragements ! La Banque de l'Objet

  2. RAPHAELLE Gdit :

    Bonjour, Savez-vous s'il existe le même type d'associations en région AURA ? Votre idée est vraiment super !

  3. Isabelle BROSSEdit :

    Ceci nous fait surtout réfléchir sur nos modes de production et de consommation !!

  4. LAURENT M.dit :

    Bravo pour cet article qui met en avant ces initiatives de bons sens et cette future loi toute aussi vertueuse ! J'ai personnellement déjà assisté à des destructions de matériels (outillage en parfait état)... Je trouve cela insoutenable lorsque l'on sait ce que représente la valeur d'usage de ces objets et les ressources environnementales qu'ils nécessitent pour leur fabrication... Voilà une bonne nouvelle, et ça fait du bien !

Commentez !

Combien font "1 plus 2" ?