Cession. Pascal Latimier, fondateur et P-DG de White and Brown (10 millions d'euros de chiffre d'affaires, 30 salariés), fabricant d’électroménager et d’appareils de traitement de l’air et de l’eau (marque Alpatec), l’annonce aujourd’hui 3 février 2011.

Il cède sa société, basée à Sens (Yonne), au groupe espagnol Taurus (200 millions d’euros de chiffre d’affaires attendu cette année, environ 1 000 salariés), spécialisé dans le même secteur d’activité et implanté à Oliana, près de Barcelone.

Plusieurs raisons expliquent cette décision.

«Les 18 mois passés en plan de sauvegarde, entre 2008 et 2009, ont laissé quelques traces surtout psychologiques, érodant ma motivation», confesse le dirigeant.

Plantée après un été catastrophique pour les ventes, lâchée par sa principale banque, plombée financièrement avec un trou de 3,5 millions, l’entreprise n’a eu comme autre recours que d’utiliser cette procédure qui gèle la dette et autorise, contrairement au redressement judiciaire, une plus grande liberté d’action pour le management.

Un accompagnement de six mois

«Mais depuis, les banques ne me suivent que du bout des lèvres, exigeant garanties sur garanties, ce qui ne permet pas d’engager un réel plan de développement», argumente Pascal Latimier, qui prévoit 12 millions d’euros d’activité cette année et 15 millions en 2012.

L’opportunité de vendre était donc trop belle pour ne pas être saisie.

D’autant que Taurus conservera les locaux, le personnel et l’identité de White and Brown.

L’industriel ibérique, qui exploite 12 filiales à l’étranger, travaille en outre de la même façon que sa nouvelle acquisition.

Il conçoit ses produits dans des bureaux d’études intégrés et fait fabriquer en Asie, en Chine notamment.

«Il est très difficile, pour des questions de coûts de main-d’œuvre, de produire ailleurs et je parle d’expérience (*)», constate Pascal Latimier.

Une page se tourne donc pour l’entrepreneur icaunais qui accompagnera toutefois son ancienne entreprise encore six mois.

Avant d’entrevoir d’autres projets…

(*) En 1998, White and Brown intègre une ligne d’assemblage pour des cafetières électriques. En 2001, elle se voit contrainte d’arrêter, faute d’être compétitive au niveau des coûts de production.

Crédit photo: White and Brown

Commentez !

Combien font "8 plus 5" ?