L’entreprise de packaging à façon dirigée par Jean-Charles Robin ne cède pas un pouce à l’adversité virale et engage un vaste programme de changement d’unité de production à Wisches (Bas-Rhin), chiffré à un peu plus de 10 millions. Baisse d’activité oblige, elle produit des protections faciales de son cru qui s’arrachent comme des petits pains.

 

Fin 2021 ou début 2022, Sapronit aura transféré son site de Wisches, dans la vallée de la Bruche (Bas-Rhin), à quelques dizaines de mètres de son usine actuelle, dans l’ancienne unité du Belge Punch Powertrain, spécialisé dans la conception et fabrication de boîtes de vitesse et devenu l’un des premiers employeurs de Strasbourg depuis la reprise de l’usine General Motors.
Le site, repris en novembre dernier, s’étend sur 20.000 m2 et bénéficie d’un investissement supérieur à 10 millions d’€ entre sa mise aux normes d’établissement classé, l’achat immobilier et l’acquisition de nouvelles machines.

sapronit
Les deux sites de Sapronit sont voisins ; le démagement aura lieu en fin d'année 2021 ou tout début 2022. © Sapronit

Cette extension représente une aubaine pour le spécialiste du packaging à façon, également implanté à Pusignan (Rhône). « Nous y serons plus à l’aise, tant pour faire tourner nos équipements, déterminer des flux plus cohérents de production, qu’augmenter le stock client et, ce sera plus confortable pour nos 50 collaborateurs, hors intérim », explique Jean-Charles Robin, repreneur de l’entreprise en 2016 (Lire notre encadré).

 

bannierehautemarne 


A Wisches, Sapronit met au point et fabrique des mousses en polyéthylène qui servent à l'isolation phonique dans le bâtiment, de protections anti-rayures, et de calages techniques et industriels.
Sur son site de Pusignan (30 personnes), l’industriel transforme des mousses cellulaires en emballages de luxe, en pièces techniques pour le médical et l’aérospatial, ou encore en calages très haut de gamme. L’entreprise atteint les 15 millions d’€ de chiffre d’affaires global et s’appuie sur une R&D de cinq personnes.

sapronitprotectionfaciale50.000 visières de protection faciale en une semaine

Comme beaucoup d’entre nous, après un très bon début d’année, porté par une conjoncture bien orientée, Jean-Charles Robin, n’a pas vu venir la pandémie du Covid-19. « il a fallu s’adapter du jour au lendemain avec la moitié de personnel en moins, alors des administratifs sont partis en production pour livrer certains de nos clients », évoque-t-il.
Puis progressivement, la plupart des salariés sont revenus. Alors que faire une fois les stocks remplis ? La réponse ne fut pas dure à trouver : des visières de protection faciale ! En deux jours, la conception et le process étaient au point. Ce qui donne un serre-tête en mousse anallergique et des visières antibuées.




beparc expomulhouse


Les deux usines de Wisches et de Pusignan les fabriquent et peuvent sortir jusqu'à 10.000 unités par jour. D’ailleurs, le téléphone n’arrête pas de sonner pour des commandes, raconte Jean-Charles Robin. Elles sont commercialisées plus de 7 € en petit volume et moins de 4 € en plus importantes quantités. Une fois cette pandémie maîtrisée, le chef d'entreprise le promet : « Je veux faire une très belle usine où les gens sont heureux de venir travailler, on aura perdu assez de temps comme cela. »

Qui est Jean-Charles Robin ?

 jeancharlesrobin

On sent chez cet homme de 49 ans une certaine pudeur à parler de lui, en revanche, aucune à expliquer ce qu’il fait et aime faire professionnellement.
Diplômé en formation technique, notamment en robotique et packaging, il entre chez Sapronit en 1994 comme technico-commercial, en devient quelques années plus tard le directeur commercial, puis en 2016 l’actionnaire de référence suite à une acquisition avec effet de levier (LBO), via la holding Sixcell.
Le vendeur de l’époque n’était pas la famille fondatrice qui créa l’entreprise en 1968, mais le groupe canadien Ivex-Induspac qui avait besoin de liquidité. Le projet s’est réalisé avec l’appui de quelques cadres.
2 commentaire(s) pour cet article
  1. Thomasdit :

    Bonjour Azzam, oui vous pouvez les contacter pour une commande groupée avec vos amis ou entreprise. Expédition en France et Suisse sans problème : https://www.sapronit.com/fr/visiere-de-protection

  2. Azzamdit :

    Bonjour, est il possible de commander des visières? Etant d'une autre région, est il possible de bénéficier d'une livraison. Merci d'avance de votre retour.

Commentez !

Combien font "10 plus 10" ?